Évoquée dès hier soir par nos confrères du Dauphiné Libéré, l’hypothèse du report du 107e Tour de France a été confirmée par son directeur, Christian Prudhomme, invité du journal de 13h sur France 2. Initialement programmée du 27 juin au 19 juillet, la Grande Boucle 2020 se tiendra du 29 août au 20 septembre. Voici donc les nouvelles dates des étapes qui s’achèveront ou débuteront dans des stations de ski alpestres : Sisteron – Orcières Merlette  mardi 1er septembre (4e étape) ; La Tour du Pin – Villard-de-Lans mardi 15 septembre (16e étape) ; Grenoble – Méribel (col de la Loze) mercredi 16 septembre (17e étape) ; Méribel – La Roche-sur-Foron jeudi 17 septembre (18e étape).

Exclusivement réservée aux cyclistes, la partie finale du col de la Loze – où sera jugé l’arrivée de la 16e étape du Tour de France 2020, le 16 septembre – est une bande cyclable d’environ 5 mètres de large de 7 km à 9,4 % de moyenne, qui alterne de courts replats et des rampes pouvant aller jusqu’à 20 % ! © Sylvain Aymoz – Méribel Tourisme

Comme pour tous les événements attirant un public nombreux – interdits jusqu’à mi-juillet « au moins », comme l’a rappelé Emmanuel Macron dans son allocution aux Français lundi 13 avril – le conditionnel reste bien évidemment de rigueur. Seule certitude : Christian Prudhomme, le patron d’ASO, a répété à plusieurs reprises ces derniers jours qu’il n’envisageait pas d’organiser un Tour de France à huis clos, option pourtant évoquée par la Ministre des Sports Roxana Maracineanu. Et qui pourrait pourtant se révéler être la seule solution pour le maintien de l’épreuve, de nombreux épidémiologistes, à l’image de Catherine Hill, de l’Institut Gustave-Roussy à Paris, citée par le Dauphiné Libéré, estimant « qu’aller sur le bord de la route pour regarder passer le Tour de France, c’est exactement ce qu’il ne faut pas faire », si on veut échapper à une deuxième vague de la pandémie de Covid-19.

Photos de une : Chris Froome (en jaune) et ses équipiers de l’équipe Sky (devenue Ineos) mènent le peloton dans les pentes du col du Galibier, lors de l’étape La Mure-Serre Chevalier en 2017 © OT Valloire