Le Vercors s’est doté d’un type d’équipement original : les via corda. Elles permettent de parcourir une falaise sans être alpiniste, d’une façon plus naturelle qu’en via ferrata. Présentation de celle de Saint-Martin et Saint-Julien-en-Vercors et de celle de Gresse-en-Vercors.

"Nous nous sommes rendu compte qu’il y avait peu de voies d’escalade faciles dans le Vercors. Nous avons donc souhaité proposer des itinéraires plus accessibles, avec un concept différent : celui de via corda", explique Mathieu Rocheblave, chargé de mission plein air au parc du Vercors. Ce sont des parcours où l’on progresse encordé — d’où l’origine du nom —, donc obligatoirement à deux au moins. Pour s’assurer, il n’y a pas de câble, mais des mousquetons présents en permanence, où l’on passe la corde. Les échelons métalliques sont peu nombreux car une via corda utilise les faiblesses du rocher : les prises naturelles et les grandes vires qui traversent souvent les falaises du massif.
Pourquoi ce choix dans le Vercors ? "Cela suppose moins d’équipements et un moindre coût d’entretien, ce qui correspond mieux aux finances des petites communes rurales. L’impact visuel et environnemental est également moins important que pour une via ferrata. Enfin, ces itinéraires respectent davantage l’esprit de la grimpe, puisqu’on se sert beaucoup du rocher : nous espérons ainsi susciter des vocations pour l’escalade", indique Mathieu Rocheblave.

Canyon, grotte et pont de singe

La via corda de Saint-Martin et Saint-Julien-en-Vercors est ouverte depuis août 2004. Elle parcourt une très belle falaise calcaire, en une traversée ascendante qui utilise un système de vires successives. Au début, une partie verticale est équipée de barreaux, puis on atteint la première vire, que l’on traverse vers la gauche. Entre chaque vire, on emprunte des passages verticaux, mais la plus grande distance se fait horizontalement (600 de long pour 200 m de haut). Il faut environ deux à trois heures pour arriver en haut, avant de redescendre par un chemin de randonnée. Cette via corda, assez longue et vertigineuse, s’adresse à des personnes relativement entraînées, adultes et jeunes à partir de 12 ans.
Nouveauté de cette année, celle de Gresse-en-Vercors est au contraire destinée aux familles, car moins technique, plus ludique, et haute de quelques dizaines de mètres seulement. On grimpe sur un mini-plateau suspendu, puis on arrive dans un canyon à sec, on traverse une faille par un pont de singe, on suit une vire horizontale et on descend au fond du canyon. On arrive ensuite dans une grotte, qui évolue en cheminée et permet de ressortir et de rejoindre l’itinéraire d’accès. Le parcours total dure au maximum une heure et demie.
Adoptant cette idée respectueuse de la nature, Villard-de-Lans équipe à son tour une via corda, qui devrait être achevée à l’automne 2006 ou au printemps 2007.
Voilà donc un concept original, intermédiaire entre via ferrata et escalade, qui permet une approche en douceur de la verticalité. Vous devez bien entendu être encadré par un professionnel si vous ne maîtrisez pas les techniques de progression et d’assurage de l’alpinisme. Avant peut-être de franchir le pas vers d’autres aventures rocheuses…
Jeanne Palay

OT de Saint-Martin : 04 75 45 50 69.
OT de Gresse : 04 76 34 33 40.