La piste de la Cachette, sur Arc 1600, sera le théâtre, les 30 juin et 1er juillet, de la 5è édition de la Sprint Avalanche, compétition internationale de VTT de descente. Les meilleurs français et mondiaux feront admirer leur engagement et leur science du pilotage. Gros spectacle en perspective.

Cinq minutes. C’est le temps que mettent les meilleurs pilotes engagés sur la Sprint Avalanche pour avaler les 3270 mètres de long (pour 570 m de dénivelé) de la piste de la Cachette. A titre de comparaison, il faudra de dix à quinze minutes à un vététiste amateur pour effectuer ce parcours. «  Sur cette piste très roulante, on peut atteindre par endroits des vitesses proches de 70 km/h, explique Karim Amour, double vainqueur de l’épreuve. Elle n’est pas extrêmement difficile techniquement, mais elle est éreintante physiquement de par sa longueur et demande une grosse concentration. Pour s’imposer sur ce parcours, on doit vraiment être à fond de haut en bas, et même un peu plus. » Karim Amour parle en connaissance de cause : l’an passé, les cinq premiers – dont il faisait partie –  se tenaient en deux petites secondes !

Entretien quotidien

Même si on ne retrouve pas sur la Sprint Avalanche les tout meilleurs mondiaux (engagés à cette époque sur les épreuves de la coupe du monde), le niveau n’en reste pas moins relevé, avec en général la présence de plusieurs des quinze meilleurs français. L’épreuve compte en effet à la fois pour la coupe régionale Rhône-Alpes de VTT de descente et pour le Saab Salomon Avalanche Trophy, un circuit privé international qui regroupe des épreuves de descente sprint (comme celle des Arcs) et marathon (comme la Mégavalanche de l’Alpe- d’Huez).
Si les meilleurs vététistes du monde peuvent s’en donner à cœur joie sur ce tracé, c’est aussi grâce à l’importante préparation faite en amont de l’épreuve. Bertrand Blanc, responsable logistique VTT à la SMA (remontées mécaniques des Arcs), nous détaille ce travail de fourmi : « Courant juin, nous allons passer une semaine à enlever les cailloux qui sortent, boucher les ornières, créer de nouveaux virages relevés, etc. De plus, durant tout l’été, cette piste, qui est la plus fréquentée de la station, bénéficie d’une à deux heures d’entretien quotidien ». Au même titre que les 120 km d’itinéraires balisés en descente et les 40 km de pistes pour le cross-country. Aux Arcs, on sait bichonner l’adepte du VTT, quelque soit son niveau.

Martin Léger

Programme : 30 juin : entraînements officiels et Mom Avalanche (course des 9-14 ans) ; 1er juillet : 1ère manche à 9h, 2è manche à 13h30, super cup à 16h (seuls les 50 meilleurs à l’issue des deux manches sont qualifiés pour la super cup).