Le 11 janvier prochain, 55 mushers et leurs 500 chiens vont prendre le départ de la course alpine phare de chiens de traîneau. À leur menu jusqu’au 22 janvier, 400 kilomètres répartis en 10 étapes, soit 13 000 mètres de dénivelé positif dans les pattes.
À quelques jours du départ, les organisateurs de l’événement soulignent le plateau de choix de cette édition 2020, la seizième. Les meilleurs attelages de hounds européens (issus de croisements entre chiens nordiques et chiens de chasse) sont annoncés et parmi eux, le Français Rémy Coste, triple vainqueur et tenant du titre, est clairement le favori. Il visera une quatrième victoire. Le Haut-Savoyard devra compter sur la détermination de son dauphin en 2019, l’Espagnol Iker Ozkoidi. Face à ce duo, plusieurs mushers allemands, dont d’anciens vainqueurs de l’Alpentrail.

©Vincent Piccerelle

Cette édition 2020 se distingue des précédentes par la présence de nombreux attelages de huskies de Sibérie qui symbolisent le Grand Nord pour le grand public. Jean Combazard jouera le titre du meilleur attelage nordique.
Comme toujours, la Grande Odyssée est aussi l’occasion de mettre en valeur les territoires traversés, en l’occurrence 20 stations, villes et villages de Savoie Mont-Blanc. Impossible de les citer toutes, mais aux fidèles comme Samoëns, Praz-de-Lys/Sommand, Les Gets, Megève, Bessans, Aussois et Val Cenis, deux petites nouvelles stations prêtes leurs itinéraires à l’épreuve, les Savoyardes Valmorel (17 janvier) et Peisey-Vallandry (18 janvier).

Des animations grand public à chaque étape. Le programme ici

- Advertisement -