Du 24 au 28 mars prochain, la station haut-savoyarde, en partenariat avec la FFME, accueille la 7e édition des Championnats d’Europe de ski de montagne. Appelée communément ski de randonnée dans sa version loisir, cette discipline est dominée par trois nations européennes : L’Italie, la Suisse et la France. Sur ses terres, l’équipe tricolore a une belle carte à jouer…

Longtemps appelé ski-alpinisme, le ski de montagne est la version compétition du ski de randonnée, discipline à l’origine de toutes les pratiques actuelles du ski. Ses adeptes sont de plus en plus nombreux à apprécier d’évoluer à l’écart des domaines équipés, ravis de ne compter que sur eux-mêmes pour enchaîner ascensions et descentes de sommets alpins. En France, des courses mythiques sont nées de cette pratique sportive et engagée du ski de randonnée comme la Pierra Menta en Savoie ou le Tour du Grand Veymont en Isère. Le ski de montagne est dominé par les athlètes suisses, italiens et français, qui se partagent le top ten mondial. Pour la saison 2007, l’équipe de France compte 11 athlètes sélectionnés en novembre dernier à Tignes. Parmi eux, des valeurs sûres comme Patrick Blanc et Florent Perrier chez les hommes, respectivement détenteurs de six et trois titres de champion du monde. Chez les femmes, Nathalie Lathuraz, Nathalie Bourillon ou encore Corinne Favre, figure de proue du trail en montagne, s’inscrivent régulièrement aux meilleures places des grands rendez-vous. Avec les 7e championnats d’Europe organisés du 24 au 28 mars prochain, « à la maison », les tricolores ont toutes les chances de réaliser de belles performances, d’autant que l’ensemble des forces vives de Morzine-Avoriaz se mobilise pour encourager les concurrents. La station est depuis de nombreuses années très engagée dans le ski de montagne. Elle organise pas moins de trois courses de haut niveau : la Montée du Crôt, le Trophée des Hauts-Forts et la Picaron.
Pour ces 7e championnats d’Europe, quatre épreuves ont été retenues par les organisateurs : la montée sèche (épreuve de montée individuelle), la course par équipe (deux skieurs en binôme alternant cinq montées et cinq descentes), le relais en semi-nocturne (équipe de quatre) et enfin la course individuelle. Soit 5000 m de dénivelés positifs. Quelque 200 skieurs représentants 15 pays sont attendus. Plusieurs cols et arêtes, culminant à plus de 2000 m d’altitude mais étant accessibles par gravité depuis les remontées mécaniques de Morzine-Avoriaz, le public est vivement attendu le long des différents itinéraires, pour soutenir les coureurs dans leurs efforts et, in fine, mieux appréhender ce sport, véritable corps à corps avec la montagne.

S.C.