Depuis jeudi et jusqu’à dimanche, la fête du trail bat son plein au palais des sports de Grenoble et dans les 4 massifs environnants : Oisans, Belledonne, Vercors et Chartreuse. Du 20 au 23 août, c’est l’heure de la 3e édition de l’Ut4M qui draine cette année 1500 coureurs, contre 1100 l’an dernier, répartis dans les huit courses au programme. 500 bénévoles sont mobilisés dans la joie et la bonne humeur.

De nombreuses animations sont à vivre au parc Paul Mistral et sur les sites traversés. Allez encourager les coureurs. L’ultra-trail grenoblois est l’un des rares qui permettent au public de les suivre facilement, tout en profitant vous aussi du panorama.

Julien Chorier et Frédéric Desplanches au départ du premier KV de l'Ut4M 2015

Les deux parrains cette année, sont Frédéric Desplanches et Julien Chorier : le premier, vainqueur du 160 kilomètres en solo l’an dernier, relèvant de blessure, il ne prendra pas le départ de l’épreuve, à son grand regret. « Mais j’accompagnerai les coureurs sur certaines portions », promet-il à l’arrivée hier de son premier KV, au plateau de l’Arselle à Chamrousse, où sans trop forcer il a réussi à boucler le parcours en moins de 45 minutes (44min16s), un chrono que beaucoup de concurrents lui envient ! Le professeur de lettres du lycée d’Amberieu, dans l’Ain, bien que visiblement remis, ne devrait pas prendre non plus le départ de l’UTMB la semaine prochaine, réservant ses forces pour le trail des Templiers en octobre, où il aura retrouvé toutes ses capacités.

Frédéric Desplanches ne manque pas de supportrices !

Quant à Julien Chorier, vainqueur hier du KV à Chamrousse, il prouve qu’il est en forme à une semaine de l’ultra-trail chamoniard. « Je ne suis pas familier de ce genre d’exercice, c’est douloureux, explosif, c’était un dernier bon entrainement avant l’UTMB », a-t-il commenté en arrivant, à peine essouflé ! « Pour moi, c’était la seule course que je pouvais faire de l’Ut4M au regard de mon plan de saison, mais j’y tenais car j’ai à coeur de participer à cet événement original, bien organisé et super sympa ».  

Le KV en images

Bénédicte Lepot et sa fille Marine, 18 ans

Bénédicte Lepot et sa fille Marine, 18 ans, au départ du KV. La première fait du trail depuis 3 ans, la seconde démarre. Leur objectif : arriver en haut en moins de deux heures, ce qu’elles feront toutes les deux largement. Bénédicte en 1h13min et Marine en 1h31min31. Jean-Yves, le papa, a lui pris le départ du 90 kilomètres qu’il a terminé en 10h52min.

La virée en VTT entre copains s’est transformée en kilomètre vertical pour ces cinq grenoblois très sportifs. Sur une idée du facécieux Valentin Jacquemet, ils ont décidé de participer à l’Ut4M et de tenter le KV, l’une des nouvelles épreuves de l’édition 2015. Tous franchiront la ligne d’arrivée. En tête de la bande, Clément Jacquelin, champion du monde junior de biathlon en relais qui réalise même le 10e temps de l’épreuve (41min19s). Avec un peu d’entraînement ciblé, il pourrait devenir un candidat sérieux de la discipline ! Valentin, le plus volubile de l’équipe, signe lui aussi un bon chrono : 53min28s. Hugo Demaret (à droite) reste lui aussi en dessous des 60 minutes (59.06). Thibault Frechet et Pierre Jacquemet, le plus jeune des partants (17 ans), terminent plus loin, respectivement en 1h07min48 et 1h14min14s, mais réussissent également ce pari un peu fou.

Premier kilomètre vertical pour Thomas Stabile, 17 ans (à gauche) et un temps prometteur pour l’un des plus jeunes des partants : 50min32s. Il a suivi son grand frère, Mathieu, familier des trails de 20 à 40 kilomètres, et qui dispute en moyenne un KV par an. Cette année, c’est celui de l’Ut4M qu’il a choisi. Il réalise un très bon temps 47min42.

- Advertisement -