Jackson Richardson, Antoine Deneriaz, Jean-Luc Crétier et Sébastien Amiez sont venus à Moûtiers aider à faire monter la cagnotte du défi RSP 2013. L’opération visant à collecter des fonds pour aider de jeunes skieurs à financer leurs projets sportifs, a permis de collecter 20 000 euros.

Aujourd’hui, il est impossible pour un jeune skieur alpin de financer sa saison de ski sans faire appel à des fonds extérieurs. « Hors matériel de ski, financé par mes sponsors Rossignol et Uvex, une saison de ski me coûte entre 10 000 et 15 000 euros, entre l’hébergement, les transports, les réservations de pistes ou les forfaits de ski », explique Anouk Bessy, 18 ans. Lycéenne au pôle France à Albertville, la jeune descendeuse du ski-club de Puy-Saint-Vincent, admiratrice de Lindsay Vonn, est aux portes de l’Equipe de France. « Mon club me finance à 50%, mais tout le reste, est à ma charge ». Elle a donc présenté un dossier de demande de bourse à Réseau Ski Partenaire, association fondée par Laurent Hudry, ancien compétiteur et entraîneur de ski, pour venir en aide aux jeunes espoirs du ski français. Son dossier a été retenu, Anouk étant prometteuse et très motivée. Avec les quelque 1500 € qu’elle a reçus, la jeune fille a pu boucler le financement de son stage d’entraînement au Chili l’été dernier. Une stage de préparation qui lui a apporté beaucoup et dont aujourd’hui, il est difficile de faire l’économie si ll’on veut prétendre à l’élite.  

Champions d'hier, champions de demain et partenaires, tous ont participé au défi RSP
Ils sont plus de 40 jeunes de toute la France à avoir sollicité une bourse auprès de RSP, épaulé par un pool de partenaires savoyards solidaires : Carrefour Market Moûtiers, le spécialiste des dameuses PistenBully, le spécialiste de la sécurisation des pistes MBS-Adic, l’opérateur immobilier les Montagnettes, la Banque Populaire des Alpes, le constructeur de machines de fartage et affûtage Chateix ou encore le concessionnaire 4X4 Jugand. « C’est très dur aujourd’hui pour les jeunes, tout est beaucoup plus cher. Or, il est indispensable de les aider pour qu’ils portent nos couleurs dans le monde », estime Dominique Millot, représentant de la société MBS-ADIC.

Laurent Hudry équipe Anouk avec le tablier spécial défi RSP 2013

Préparateur des skis des équipes de France pendant 25 ans, Dominique Millot connaît bien les exigences fincancières du Cirque blanc. Administrateur de l’association RSP, il participe à la sélection des dossiers de candidatures des jeunes. Et donne de son temps et de son savoir-faire lors des événements RSP. Comme pour ce défi 2013, organisé à Moûtiers le week-end du 1er décembre. Soit 24 heures d’affûtage et de fartage de skis, ponctuées de diverses animations sur le site de Carrefour Market à Moûtier. Une édition 2013 qui a largement répondu aux attentes de Laurent Hudry. Les grands noms du ski à qui il avait fait appel pour attirer public et médias, étaient là : Antoine Deneriaz, Jean-Luc Crétier et Sébastien Amiez. Tout comme le handballeur multi-médaillé, Jackson Richardson, installé à Chambéry depuis qu’il a mis un terme à sa carrière pro.

 

Les jeunes boursiers de l'association avec Jackson et Laurent

Une aide précieuse

Tous semblaient ravis d’accompagner la démarche de l’association et de parrainer un jeune. « Si à l’époque je n’avais pas été pris totalement en charge par mon club et la fédération, je n’aurais pas pu devenir champion olympique, car mes parents n’auraient pas eu les moyens de me financer et il n’existait pas de structure comme RSP », a indiqué Jean-Luc Crétier, champion olympique de descente au JO de Nagano en 1998, soulignant l’importance de soutenir l’action de RSP.
Héros du handball tricolore français, Jackson Richardson salue aussi l’action de l’association et les valeurs qu’elle porte. Et le fait qu’il s’agisse d’un sport individuel qu’il ne pratique pas, ne lui pose aucun problème. « Nous avons tous à apprendre des autres disciplines. Sport collectif, sport individuel, on s’enrichit mutuellement. Je suis là parce que l’idée de l’association d’aider les jeunes à accomplir leurs rêves, m’a séduit et que j’aime le principe de la solidarité entre les générations ».

Aider à viser haut

L’ancien tricolore compte suivre le parcours de son filleul, Enzo. Ce jeune montpelliérain de 14 ans, scolarisé au collège de Moûtiers, veut devenir champion de ski depuis qu’il est tout petit. Il souhaite donc entrer au pôle France du lycée d’Albertville l’année prochaine. « Un bon dossier scolaire ne suffit pas », explique sa maman. « Il doit aussi réaliser des résultats sportifs, et pour cela beaucoup s’entraîner ». Un investissement pour sa famille qui ne réside pas en montagne et multiplie les allers-retour Montpellier-les Alpes. Juste avant de se présenter en public, le jeune skieur a fait un pacte avec son illustre parrain « Si dans huit ans, je suis champion olympique, Jackson se met au ski », a-t-il révélé tout sourire. « Un podium suffira », a lancé Jackson Richardson, ravi de voir qu’Enzo visait haut et qu’il avait une trempe de champion !

Jackson et Enzo qui vise le titre olympique !
Au terme des 24 heures du défi, 400 paires de ski, soit presque deux fois plus que l’an dernier, ont été préparées par l’équipe de farteurs et affûteurs de choc. « Au total, nous avons collecté 20 000 euros », se félicite Laurent Hudry, déjà tourné vers le défi 2014 où il compte bien dépasser ce score.
Sophie Chanaron

- Advertisement -