La raquette de jour… comme de nuit, c’est possible à Grenoble ! Le bureau des guides de la ville propose des sorties nocturnes avec, à la clé, un bon repas dans un refuge ou un restaurant de montagne.
Une alternative originale à la traditionnelle soirée "resto-ciné" du week-end.

Il est 18 h passées. Nous sommes au-dessus de la station d’Autrans, dans le massif du Vercors. Notre objectif ? Rejoindre le plateau et le refuge de Gève pour nous régaler d’une bonne tartiflette et de quelques verres de vin rouge…
A nos pieds, des raquettes pour mieux avancer dans la neige. Et pour nous guider dans l’obscurité, un accompagnateur en montagne.
Chaque week-end, une à deux randonnées nocturnes en raquettes sont organisées par le bureau des guides de Grenoble, dans l’un des trois massifs qui entourent la ville. Les groupes sont constitués d’amis, de couples ou de familles qui optent pour une soirée "nature" et ainsi changer du traditionnel "resto-ciné" du samedi. Une formule originale qui ne coûte pas plus chère et qui promet de belles sensations à toute personne capable de mettre un pied devant l’autre !
Marcher la nuit nécessite en revanche une attention toute particulière. Bien que la lumière de la lune se reflète sur la neige, et que chaque participant ait une frontale, il faut éviter les bosses et les branches qui pourraient entraver notre chemin ou nous griffer le visage…
Et pour avoir la chance d’observer la faune locale – renards, lièvres, écureuils – mieux vaut faire silence et stopper la marche. Le crissement des raquettes dans la neige gelée n’est en effet guère propice à un affût réussi.

Mais l’on ne reste pas immobile longtemps. En plein hiver, les températures avoisinent facilement les – 10° C. Malheur à celui qui oublie son bonnet et ses gants ! Pour ma part, je recommande le caleçon long sous le pantalon…
A mesure que l’on avance, l’heure du dîner approche et le refuge avec. Déjà, les odeurs de cuisine nous chatouillent les narines. L’ambiance est plutôt à la fête et chacun est satisfait du chemin parcouru depuis 2 h.
Avec très peu de dénivelée, la randonnée est accessible à tous. Les accompagnateurs encadrent d’ailleurs des sorties avec des tous petits…
Certaines nocturnes se déroulent autour d’un gîte ou d’un restaurant, depuis lequel on sillonne les environs, alors que d’autres nécessitent un retour en raquettes après le repas. Et là, tout groggy par la chaleur du feu et plusieurs rasades de génépi, il faut retourner dans le froid pour une petite marche digestive avec, pour décor, des étoiles par milliers…

 

 
Pratique
Aller : de 1 h 30 à 2 h pour accéder au refuge.
S’il s’agit d’une formule incluant le retour en raquettes, comptez entre 30 minutes et une heure de marche après le dîner.
Prix : 30 € (encadrement, prêt de la frontale et repas).
Location de raquettes : 5 € supplémentaires.
Renseignements : bureau des guides de Grenoble. Tél. : 04 38 37 01 71 / www.guide-grenoble.com
 

Céline Roguet