Alors que l’escalade, nouvelle discipline olympique démarre aujourd’hui à Tokyo, gros plan sur la grimpe en milieu naturel du côté de Praz-de-Lys/Sommand. Le massif du Giffre recèle en effet de nombreuses falaises calcaires adaptées à tous les niveaux, notamment l’initiation. A vos chaussons !

“L’escalade a un côté naturel, instinctif. Les quatre membres sont sollicités, dans un subtil équilibre. En falaise, l’aspect découverte est également très important. On ne va pas d’une prise de résine colorée à une autre, comme en mur d’escalade. La recherche des prises, qu’on appelle la “lecture”, contribue à la richesse de cette activité. C’est une véritable immersion dans la nature. Il faut aussi apprendre à apprivoiser le vide, et à faire confiance à celui qui vous assure”. Georges Brenas est intarissable sur les sensations et les bienfaits de l’escalade.
Il faut dire que ce moniteur, basé à Taninges, connaît sur le bout des doigts, et des chaussons, les falaises calcaires du Giffre. Il est même le co-auteur, avec Gilles Brunot, du topo-guide qui recense toutes les voies du massif, paru au printemps 2021. Avec, pour chaque voie, des informations sur la cotation, la hauteur, le nombre de dégaines nécessaire, l’approche…

La grimpe au grand air c’est aussi pour les petits ! ©Gilles Piel

Deux falaises d’initiation
Pour l’initiation dans ce massif, Georges Brenas recommande particulièrement deux sites : Anthon et Les Tines.
Anthon est la plus fréquentée des falaises du Giffre. Et pour cause ! Accessible sans marche d’approche, elle recèle de nombreuses voies abordables. L’escalade s’y pratique souvent en famille, ce qui n’exclut pas quelques longueurs de haut niveau. Pour admirer les virtuoses de la verticale !

Le site des Tines est un peu moins connu, mais tout aussi intéressant. On y accède par une petite marche d’approche pittoresque, avec une passerelle sur le Giffre et sur des gorges impressionnantes.
La falaise elle-même est située dans un cadre magnifique, avec une vue sur la grande barrière du Fer à cheval. Peu raide, elle est dotée de nombreuses prises. Pas besoin de prendre une loupe pour les trouver ! Le secteur passe à l’ombre l’après-midi, ce qui est parfait en été.Autre possibilité pour apprivoiser plus progressivement la verticalité : une via ferrata. Celle du Mont, à Sixt-Fer-à-Cheval, propose un parcours aérien sécurisé par des échelons métalliques et des câbles. Dominant les gorges des Tines, elle procure une belle vue et des sensations fortes. Qui peuvent donner envie de franchir le pas, et de grimper “à mains nues”, sur des falaises où chacun compose, à sa manière, une danse avec le rocher…

Jeanne Palay


Pour découvrir l’escalade en toute sécurité, encadré par un professionnel : Rock en walk : 06 72 74 72 24. http://rockandwalk.fr ; Daniel Mercier : 06 07 53 27 73

Photo de Une : Anthon, une falaise d’anthologie pour l’initiation ©Gilles Piel

- Advertisement -