Megève a vécu un week-end de folie à l’occasion des dernières étapes des coupes du monde de skicross et de ski de bosses. Les Français ont en effet brillé sur tous les fronts.

Vendredi, les Bleus ont en effet signé un triplé (inédit en coupe du monde, un an après celui historique des Jeux de Sotchi), lors de la première épreuve de skicross au programme, avec la victoire de Sylvain Miaillier devant Bastien Midol et Jean-Frédéric Chapuis. Une troisième place qui permettait à ce dernier de s’assurer le gain du classement général final. Le globe de cristal en poche, le skieur de Val Thorens terminait la saison de la plus belle des manières samedi, en remportant la toute dernière course de la saison. Témoin de l’exceptionnelle densité de l’équipe de France de skicross, on retrouve deux Français sur le podium du classement final de la coupe du monde de skicross, avec Chapuis 1er et Bastien Midol à la 3ème place. Les dames ne sont pas en reste : si c’est la Suédoise Holmlund qui s’adjuge le globe de cristal, Alizé Baron termine deuxième et Ophélie David quatrième au classement général. Cette dernière a d’ailleurs conclu la saison par une belle troisième place lors de la course de samedi.

© Thierry Gau

La fête n’était pas finie du côté de Megève. Dimanche, Anthony Benna remportait en effet l’épreuve de ski de bosses parallèles, une première pour lui qui n’avait encore jamais gagné en coupe du monde (même s’il comptait quatre podiums en carrière, dont un à Ruka – Finlande – lors de la toute première épreuve de la saison). Cette victoire est d’autant plus belle qu’elle est décrochée à domicile, Benna habitant et étant licencié à Megève. Rappelons que le skieur de 27 ans avait failli mettre un terme à sa carrière à la fin de l’hiver dernier, après une saison ratée. Cette victoire à Megève lui permet en outre de terminer à la quatrième place du classement final de la coupe du monde de ski de bosses. Benna a également remporté cet hiver le titre de champion du monde de bosses simples.

Les autres équipes de France de ski ont aussi squatté les podiums ce week-end. En ski alpin, du côté de Kranjska Gora, Alexis Pinturault a en effet remporté le slalom géant, devant l’Autrichien Marcel Hirscher et Thomas Fanara. Egalement 7ème du slalom (et meilleur Français), Pinturault a consolidé sa troisième place au classement général de la coupe du monde, dont les finales se déroulent de mercredi 18 à dimanche 22 mars à Méribel.
En biathlon, les deux relais sont montés sur le podium lors des championnats du monde de Kontiolahti (Finlande), remportés à chaque fois par l’Allemagne. Vendredi, les dames (Anaïs Bescond, Enora Latuillière, Justine Braisaz et Marie Dorin-Habert) prenaient la deuxième place. Samedi, les messieurs (Simon Fourcade, Jean-Guillaume Béatrix, Quentin Fillon-Maillet et Martin Fourcade) se classaient troisièmes. Pas de podiums en revanche lors des mass-start de dimanche. Ce qui n’empêche pas la France de terminer au premier rang du tableau des médailles, avec six récompenses (3 en or, deux en argent et 1 de bronze), devant l’Allemagne (5 médailles dont 3 titre) et la Norvège (7 médailles mais 1 seul titre).

Nelly Moenne-Loccoz © David Machet

Enfin, en snowboardcross, dont la coupe du monde (qui ne compte que trois courses cet hiver) commençait seulement ce week-end (!), ce sont les filles qui ont brillé. Nelly Moenne-Loccoz (photo ci-dessus) et Chloé Trespeuch se sont classées respectivement deuxième et troisième des deux courses du week-end, remportées samedi par l’Italienne Michela Moioli et la Canadienne Dominique Maltais. Un résultat qui permet à Moenne-Loccoz de s’emparer de la tête du classement général de la coupe du monde.

- Advertisement -