La Maurienne s’affirme un peu plus chaque année comme une destination cycliste de référence. L’année 2018 ne déroge pas à la règle. Un nombre croissants d’acteurs sont ainsi labellisés « Qualité Cyclo Maurienne », avec désormais 103 membres proposant des prestations particulièrement adaptées à la clientèle cycliste (hébergement, location/réparation, transports des bagages et des vélos,etc). Parmi les nouveaux labellisés, on retrouve un réparateur mobile, une nouvelle école de VTT et une agence qui propose des séjours en VTT à assistance électrique. L’électrique a d’ailleurs le vent en poupe, avec plus de 400 équipements (pour un montant de 150 000 €) qui ont été développés dans le cadre de la démarche Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte, en particulier des racks avec chargeurs, bornes de recharge et 3 stations VAE en libre service. La parc de VAE poursuit sa croissance, avec désormais 260 vélos en Maurienne, contre 70 en 2014.
Du Tour de France à la Transmaurienne Vanoise (VTT), en passant par le Tour de l’Avenir ou les nouvelles cyclosportives (la SuperGrandfondo en juin et la Maurienne Galibier en septembre), la Maurienne a accueilli plus de 30 manifestations autour du vélo de route ou du VTT, pros ou amateurs, en 2018. Avec notamment le nouveau challenge des cols « Mountain Collection », qui s’adressait à tous les cyclistes, quel que soit leur niveau, sans chronomètre, sur routes fermées et dans une ambiance conviviale (musique, ravitaillements). 12 cols et montées (dont une en Italie) ont ainsi été proposées dans ce cadre, entre le 24 juin et le 30 août, avec plus d’un millier de cyclistes qui ont répondu présent.

L’équipe de France junior dames a fait un stage en Maurienne en 2018 © M.Soler

Partenaire officiel de la Fédération française de cyclisme depuis février 2014, la Maurienne a dans ce cadre accueilli dix stages des différentes équipes de France de janvier à septembre. Ils ont concerné 88 athlètes dans différentes disciplines et catégories d’âge (route espoirs hommes, VTT cross-country/descente, piste élite en hiver, puis route espoirs et juniors – hommes et femmes – et VTT – juniors et espoirs). Ces stages ont bien porté les fruits, comme en attestent les 6 médailles d’or et 2 de bronze décrochées par les pistards lors des championnats d’Europe en Allemagne, l’argent de Marie Le Net aux championnats du monde juniors sur route à Innsbruck, ou les médailles de bronze de Mathis Azzaro et Myriam Nicole dans leurs catégories respectives, lors des championnats du monde de VTT cross-country et descente en Suisse.
Ces stages – une dizaine – se poursuivront lors de l’année 2019, avec plusieurs animations prévues en lien avec le grand public. De nombreuses manifestations sont elles aussi prévues l’année prochaine, avec en point d’orgue le passage de 2 étapes du Tour de France en sur le territoire (Embrun-Valloire, puis Saint-Jean-de-Maurienne-Tignes), sans oublier la reconduction du Mountain Collection et la création d’une nouvelle fête autour du vélo, sur un week-end. A noter également la poursuite du développement de séjours innovants et dédiés aux cyclistes, notamment pour les pratiquants de Gravel (discipline à mi-chemin entre le VTT et le vélo de route) et de VAE.

Photo de une : Plus d’un millier de cyclistes ont participé au nouveau challenge des cols « Mountain Collection » © Lilian Caron