Un sac à dos qu’on se lance et se dispute à la façon d’un ballon et l’idée d’un nouveau sport collectif à skis germe dans la tête d’une bande de copains en vacances à Courchevel en février 2004. Quatorze d’entre eux fondent une association baptisée l’Association pour le Snowk Ball. Sa mission : concevoir la balle officielle du jeu et définir les règles de ce sport naissant. "Ludique et facile, le Snowk Ball est une première dans l’histoire du ski", affirme Jonathan Labbé, l’un des membres de l’association. "Il propose le principe d’un jeu collectif au royaume du sport individuel". Ses règles sont simples. Deux équipes de quatre skieurs s’affrontent sur une piste rouge aménagée pour l’occasion. Leur but : aplatir la Snowk Ball derrière la ligne d’essai qui se trouve de chaque côté de la piste selon l’équipe. Chacune marque autant de points que de passes échangées dans le sens de l’amont avant de plaquer la balle. Une fois les joueurs arrivés en bas de la piste, la manche est finie, sachant qu’une partie se déroule en trois manches gagnantes. Contrairement au rugby à qui il fait indéniablement penser, le Snowk Ball n’autorise aucun contact ; les risques sont ainsi limités mais ses créateurs ont imposé le casque, des gants et des lunettes.

 

 

Ce nouveau sport est officiellement lancé les 17 et 18 février à Courchevel 1850 sur la piste Jantzen. Au menu, des matchs de démonstration, de l’initiation pour le grand public et le 1er championnat de la discipline. Les ESF et le club des sports de la station sont partenaires. Autre journée de promotion, le 26 mars à la Pierre-Saint-Martin dans les Pyrénées.

Pour en savoir plus : www.snowkball.com