Lancé lors de l’hiver 2014-15, le ski nocturne fait fureur à Manigod. La station familiale des Aravis, qui fait partie du grand domaine skiable La Clusaz / Manigod, propose cette activité de 16h30 à 21h tous les vendredis et samedis de la saison, et du lundi au samedi pendant les vacances scolaires.

« En lançant le ski nocturne il y a deux hivers, nous voulions proposer du ski dans un autre environnement, avec d’autres sensations, et renforcer le côté féérique de la montagne. Il y a quelque chose de magique à skier sous les étoiles », estime Frédéric Ferlay. « Mais nous voulions vraiment proposer cette activité à grande échelle et de façon structurée », poursuit le directeur de Manigod / Labellemontagne.
La station familiale des Aravis est aujourd’hui le plus grand domaine skiable nocturne des Savoies, avec 8 pistes (vertes, bleues et rouges) sur 200 mètres de dénivelé, desservies par trois télésièges et un téléski. « On skie sur les deux versants – Croix Fry et Merdassier – et on a une bonne variété de pistes, y compris la piste à thème Opoualand pour les enfants et le snowpark. Et sept des huit pistes sont sécurisées par la neige de culture », détaille Frédéric Ferlay. Autre atout du ski nocturne à Manigod : la station continue vraiment de vivre jusqu’à la fermeture des pistes, les loueurs de ski restant par exemple ouverts en soirée. De la même façon, il est possible de prendre des cours de ski en nocturne, ou encore de passer des flèches. Sans oublier des animations ponctuelles telles que dégustation de fondue, concert au pied des pistes, soirée Saint-Valentin,etc.

© Pascal Lebeau

Force est de constater que ce produit attire les foules, avec 18 000 skieurs nocturnes tout au long de la saison 2014-15, et près de 26 000 l’hiver dernier. « Nous avons une clientèle assez variée : des locaux (à 40 %), des skis-clubs loisir ou compétition, des comités d’entreprises, les jeunes adultes et étudiants, les gens en séjour,etc. Pour ces derniers, le ski nocturne permet d’utiliser sa journée différemment : on peut prendre plus de temps pour manger à midi, on profite de ce créneau nocturne pour apprendre le snowboard sans pour autant sacrifier sa journée de ski… », considère Frédéric Ferlay.
Inclus dans le forfait 6 jours Manigod (mais pas dans le 6 Jours Manigod / La Clusaz), le ski nocturne peut aussi se consommer à la carte : forfait ski nocturne seul (16,60 €), forfait « grande journée » (9h-21h, à 25,20 €), forfait 4h Manigod (18,20 €, qui peut permettre de skier à cheval sur la journée et la soirée)… Sans oublier les formules ski nocturne + repas en restaurant (26,50 €) et la possibilité d’ouverture à la demande – en dehors des jours d’ouverture au grand public – pour un téléski / une piste bleue (295 €), un télésiège (1990 €) ou l’ensemble du domaine (4500 €). Bref, vous avez l’embarras du choix !

Martin Léger