Selon la dernière note de conjoncture d’Isère Tourisme, le bilan de l’été est bon en Isère. Le taux de remplissage moyen des hébergements marchands (résidences de tourisme, hôtels, gîtes ruraux, campings et meublés en agence), qui s’élève à 46 %, est en effet en progression de 1 % par rapport à l’été 2017, et de 4 % par rapport à la moyenne des quatre étés précédents, avec au total près de 3 millions de nuitées marchandes. 70 % des professionnels du tourisme isérois se disent ainsi satisfaits de la saison.

Avec 17500 spectateurs, le Vercors Music Festival a contribué à la bonne saison touristique estivale en Isère © Mathias Caumont

La saison avait démarré sous les meilleurs auspices (+ 7 % en juin). La suite a été dans la lignée : + 4 % en juillet (grâce notamment aux grands événements : Tour de France, trail des passerelles de Monteynard, Triathlon de l’Alpe d’Huez, Jazz à Vienne, Vercors Music Festival, la Cabaret Frappé, le festival Berlioz, Le Grand Son…), et + 5 % en août. On note qu’en Isère, la saison s’est concentrée surtout entre le 20 juillet et le 17 août. Cette tendance est encore plus marquée au niveau national, où le mois de juillet a été médiocre sur 80 % du territoire français (à cause notamment de l’effet coupe du monde de football, qui a décalé les départs, et de la progression des séjours à l’étranger), le pic touristique s’étant concentré du 4 au 18 août.

Le Tour de France, qui passait notamment à l’Alpe d’Huez, a dopé la fréquentation estivale © Martin Léger

Les campings sont le type d’hébergement enregistrant la plus importante progression en Isère  (+ 9%, contre + 6% pour les hôtels et les gîtes ruraux, et une stagnation pour les résidences de tourisme et les meublés en agence). Ils génèrent aujourd’hui 30 % des nuitées marchandes de l’été, contre un peu plus de 20 % il y a 10 ans, sachant qu’ils représentent 21 % de la capacité marchande du département, avec 25 000 lits (soit respectivement 1000 et 10 000 lits de plus que les hôtels et les résidences de tourisme). La clientèle des campings recherche toutefois davantage de confort que par le passé : 40 % des nuitées y sont réalisées dans des hébergements de type mobil’homes ou chalets, contre 16 % en 2005.

Photo de tête :

De nombreuses sorties encadrées en VTT à assistance électrique sont proposées en Isère © Armelle Aujas