Guide de haute montagne depuis trois ans, Ludovic Rolandone est le nouveau président du bureau des guides de Val d’Isère. Il nous explique son parcours et nous dévoile ses projets pour donner un souffle nouveau à ce bureau.

actumontagne.com : Depuis quand êtes-vous président du bureau des guides de Val d’Isère et que faisiez-vous avant?
Ludovic Rolandone : Je suis président depuis septembre 2006, en remplacement de Jean Dubois. Je suis originaire d’Aime et j’ai toujours aimé la montagne. J’ai fait beaucoup de ski de fond et de biathlon en compétition. J’étais dans le haut niveau entre 15 et 25 ans, et je participais aux coupes d’Europe. Puis j’en ai eu assez de la compétition, j’avais envie d’aller davantage en montagne. J’ai fait de l’alpinisme à fond et je suis devenu guide à 31 ans, il y a trois ans.

actumontagne.com :  Pourquoi vous êtes-vous installé à Val d’Isère ?
L. R. : Ici, on bénéficie d’une exceptionnelle qualité de vie et professionnellement, d’une grande diversité d’activités. L’hiver, les hors-pistes sont fabuleux et ne dépendent pas d’une seule remontée mécanique. L’été, on n’a pas de sommet prestigieux, pas de 4 000 mètres, mais en revanche, plein de courses tout aussi belles et intéressantes, où il n’y a jamais foule. Si l’on veut aller dans le massif du Mont-Blanc, ce n’est pas loin par Courmayeur. Val d’Isère représente donc un emplacement stratégique, hiver comme été.

actumontagne : Quels sont vos projets pour le bureau des guides de Val d’Isère ?
L. R : Nous sommes cinq guides en permanence à Val d’Isère. Les quatre autres, plus âgés que moi, m’ont demandé de devenir président pour insuffler un nouvel élan à la structure. Tout d’abord, j’aimerais donner une vraie existence à ce bureau toute l’année, et cela passe par un local. Nous sommes hébergés dans le magasin Killy Sport. Il nous faudrait un lieu à nous, une vitrine, pour afficher un panel d’activités : l’été, des courses d’alpinisme et de l’escalade, et à l’intersaison, des treks et des raids. Par ailleurs, nous sommes en train de créer un bureau des guides de Haute-Tarentaise. Grâce à un site Internet, www.guide-montagne-tarentaise.com ce bureau sert à mutualiser les offres et les clients de la vallée (Tignes, Sainte-Foy et Val d’Isère), pour mieux satisfaire les demandes. Par exemple, s’il y a un seul client à Tignes et un seul à Val d’Isère, nous pouvons les regrouper pour qu’ils partagent le prix de la course.

Propos recueillis par Jeanne Palay