Après trois mois de fermeture forcée consécutive à l’épidémie liée au Covid-19, les établissements thermaux rouvrent progressivement en France. À Saint-Gervais-Mont-Blanc, la reprise d’activité a eu lieu par étape pour optimiser la mise en œuvre d’un nouveau protocole sanitaire et sa maîtrise par les équipes. Cet été, aux Bains du Mont-Blanc, on lâche prise en toute sérénité et avec plaisir !

Dans le cadre du plan gouvernemental de déconfinement en lien avec l’épidémie de coronavirus, les thermes français ont reçu l’autorisation de rouvrir leurs portes au public le 2 juin. Sous réserve de l’instauration de mesures sanitaires spécifiques et de l’autorisation de l’Agence Régionale de la Santé (ARS).

Mettre en œuvre des protocoles de sécurité sanitaire, les établissements thermaux savent parfaitement le faire. Ils font partie de leur expertise. « Aux thermes de Saint-Gervais, nous étions déjà des accros de l’hygiène avec le label Aquacert* », explique Élodie Lombardot, directrice marketing et commerciale de l’établissement. « Avec le nouveau protocole spécial Covid-19, nous sommes encore plus vigilants et précautionneux pour le bien de tout le monde, visiteurs et collaborateurs ».

Quatre bassins d’eau thermale en extérieur

©Kauder

Au printemps dernier, la reprise d’exploitation s’est ainsi faite par étape, afin de sécuriser activité par activité (accueil & boutique, soins cabines, bains et cures dermatologiques) avec des protocoles allant au-delà des recommandations officielles, parfaitement intégrés par les équipes.

Le nouveau parcours visiteurs, à sens unique, démarre donc à l’accueil, avec la prise de température par une caméra thermique. Rassurons-nous, aucune donnée n’est conservée. « En dessous de 37,5°C, accès à l’étape suivante, sinon, deuxième vérification. En cas de confirmation, le protocole prévoit une sortie sans recroiser les autres clients et curistes! ».

Les différents espaces sont ensuite accessibles dans le respect des gestes barrières. Une douche savonnée est préalable aux soins individuels et à l’entrée des Bains. Le port du masque est obligatoire dans les espaces communs, pour le personnel comme pour les visiteurs (qui doivent apporter le leur).

Pour garantir la distanciation physique, l’établissement a également recalculé la fréquentation moyenne instantanée de chaque espace collectif. Celle-ci est sensiblement inférieure à celle en vigueur normalement. À la clé, moins de visiteurs pour l’établissement, mais des espaces collectifs sûrs, où l’eau thermale du Mont-Blanc conserve bien 97% de ses propriétés et de son efficacité (la réglementation exige en amont un traitement bactériologique à minima).

Deux-tiers des bassins sont en extérieur aux Bains du Mont-Blanc et de nombreux soins thermaux s’effectuent en cabine individuelle. De quoi profiter pleinement d’un moment de ressourcement bien mérité après des mois éprouvants !

Des équipements et du linge ultra-propres

De nouveaux protocoles de nettoyage des installations ont par ailleurs été instaurés. Les vestiaires sont désinfectés après chaque personne, quant aux surfaces propices aux contacts, elles sont nettoyées toutes les heures, avec un nouveau produit. Il anéantit le virus en cinq minutes !

« Le service buanderie applique aussi un traitement du linge encore plus drastique qu’avant, avec des détergents plus actifs et de l’eau plus chaude », précise encore Élodie Lombardot qui espère un été aux thermes à la hauteur des précédents. Tout a été fait pour s’immerger sereinement dans l’eau naturellement chaude et réparatrice du Mont-Blanc.

Sophie Chanaron

Photo de Une ©Galland

*garantit la qualité et la sécurité sanitaire des installations et de l’eau thermale

- Advertisement -