Il y avait foule aux Saisies pour l’inauguration de la dernière-née des résidences de tourisme de MGM ! Baptisée Amaya, elle a pris place dans le secteur de la forêt où le promoteur a déjà construit Le Hameau du Beaufortain en 2003 (aujourd’hui CGH) ou encore la Forêt des Rennes 2. Skis au pied, cette nouvelle résidence de grand standing vise un classement cinq étoiles, encore inédit dans la station du Beaufortain.

Dessinée par Descombes Architectures, la résidence de tourisme Amaya est composée de trois chalets de 44 appartements du 2 au 5 pièces (+ cinq logements pour le personnel), et d’un espace récréatif de 1000 mètres carrés, avec notamment une piscine en inox et un Spa Montagnes du Monde. Comme toutes les résidences de dernière génération de l’opérateur annecien, lancées en 2016, elle arbore une décoration bien à elle, imaginée par Jean-Louis Mayer, sur le thème du Grand Nord canadien.

1000 m² d’espaces récréatifs dont une superbe piscine en inox © Studio Bergoend

“Nous ne voulons pas de standardisation, chaque résidence propose une atmosphère qui lui est propre”, souligne David Giraud, PDG du groupe MGM depuis 2003, ravi de revenir aux Saisies. “La première opération immobilière menée par mon père Maurice remonte à 1995, avec la Forêt des Rennes 1, ensuite nous avons construit la Forêt des Rennes 2, le Village des Lapons, le Hameau du Beaufortain, les Alpages de Bisanne, les Fermes du Beaufortain…”, énumère le chef d’entreprise, qui ne tarit pas d’éloge sur la station du champion olympique Franck Piccard, avec lequel il est partenaire. David Giraud vante une destination à taille humaine, offrant du grand ski, grâce à son domaine relié à l’Espace Diamant, mais aussi une grande diversité d’activités hiver (ski de fond, biathlon, raquettes, chien de traîneau, motoneige, luge sur rail, ski-joering…). Et quelques bonnes tables, dont celles de Laurent Métral, Les Arcades. Une station très fréquentée aussi l’été, juin et septembre compris, saison aujourd’hui indispensable pour les investissements en montagne.

Modèle de chambre dans la résidence Amaya des Saisies © Studio Bergoend

Un investissement de 16M€

“Depuis le SCoT de 2012, ce sont 325 appartements en lit chaud qui se sont créés sur Les Saisies”, s’est félicité Emmanuel Huguet, maire de Villard-sur-Doron, l’une des deux communes avec Hauteluce, sur laquelle cet hébergement est construit. “Pour nous élus du territoire, cette résidence est une grande satisfaction. Elle diversifie notre offre d’hébergements avec la première résidence cinq étoiles des Saisies, elle va tirer vers le haut l’ensemble des hébergeurs et enfin elle amène à notre station un volume supplémentaire de clientèle propice à nos futurs développements, et en particulier la liaison avec Les Contamines-Montjoie en 2023”.

Amaya représente un investissement de plus de 16 millions d’euros, foncier compris, financé par le Crédit agricole des Savoie et la BPI, ainsi que la famille Bianco et la SAS (Société d’aménagement de la Savoie), acquéreurs des chalets A et B.
“Nous dépassons les 70% de taux de remplissage pour cette première saison, avec une clientèle française, mais aussi belge, britannique et hollandaise, friandes de nos stations alpines”, s’enthousiasme David Giraud, précisant qu’il n’y avait plus que sept appartements à vendre dans cette sixième résidence de tourisme à la montagne du groupe MGM.

Le champion olympique Franck Piccard, enfant des Saisies dont il est un socio-professionnel actif, et David Giraud, PDG du groupe MGM ©Actumontagne

Son portefeuille va s’étoffer dès la fin de l’année avec la livraison de son deuxième projet mixte résidence de tourisme et hôtel à La Rosière, après le premier ouvert l’an dernier à Samoëns. L’année 2021 sera aussi prolixe, avec l’ouverture de l’extension du Roc des Tour au Grand-Bornand et de l’hôtel Le Rivage à Annecy, un quatre étoiles de plus d’une centaine de chambres au bord du lac, dont la gestion a été confiée au groupe Best Mont-Blanc.

Quatre nouveaux programmes commercialisés en montagne

Le PDG du groupe MGM a profité de l’inauguration d’Amaya pour annoncer la commercialisation depuis Noël de quatre futures réalisations en montagne, sur des terrains vierges ou en remplacement de constructions obsolètes, au Grand-Bornand (village), aux Contamines-Montjoie (à la place de deux centres de vacances), à La Plagne-Centre et à Flaine (3e projet mixte RT et hôtel). Des projets sont également envisagés à plus longue échéance à Crest-Voland, à la Croix Fry-Manigod ou encore à l’Alpe d’Huez… De quoi franchir un nouveau cap pour l’opérateur fondé en 1963 et qui se redéploie à vitesse grand V sur le segment du très haut de gamme depuis 2016, après la cession de ses résidences CGH .

Sophie Chanaron

- Advertisement -