Samedi 6 avril, Bourg-Saint-Maurice et une bonne partie des stations et hameaux de Haute-Tarentaise (Les Arcs, Val d’Isère, Tignes, Villaroger, Les Chapelles et Sainte-Foy-Tarentaise) vont se mobiliser afin de montrer leur attachement à la clientèle britannique, à quelques jours de la décision du gouvernement britannique par rapport au Brexit. Concrètement, les participants se retrouveront à 7h devant la gare de Bourg-Saint-Maurice, puis accueilleront les passagers de l’Eurostar en partance pour Londres, dans la bonne humeur, en musique et avec un bon petit déjeuner, jusqu’au départ à 9h34. Le choix de cette date est symbolique, puisqu’il s’agit du dernier Eurostar de la saison.

Michel Giraudy, maire de Bourg-Saint-Maurice / les Arcs © OT Les Arcs

Pour inciter un maximum de personnes à se mobiliser, Michel Giraudy et Marc Bauer, maires respectifs de Bourg-Saint-Maurice / les Arcs et de Val d’Isère, écrivent : « Nous sommes Européens ! Il est inimaginable pour nos parents qui ont construit l’Europe, d’édifier une nouvelle barrière entre la France et la Grande-Bretagne. (…) Et c’est inadmissible pour les Britanniques résidant en Haute-Tarentaise, et bien sûr pour les 500 000 Britanniques pratiquant les sports d’hiver en Tarentaise, de perturber leurs vacances en France. Les Britanniques sont chez eux, ils ont toujours adoré les Alpes. (…) Aujourd’hui si proches de nous grâce à l’Eurostar qui dessert Bourg-Saint-Maurice depuis Londres tous les week-ends de la saison d’hiver. Si le Brexit devait se confirmer, ils reconstruiraient une « douane » en gare de Bourg-Saint-Maurice, au cœur des Alpes. (…) »

Photo de une : La dernière création du célèbre « snow artist » britannique Simon Beck envoie un message clair par rapport au Brexit © Fred Marchadier