Le chantier de liaison téléportée entre Allemond et Oz-en-Oisans a démarré cet automne. Modèle de mobilité douce en montagne, le premier ascenseur valléen nouvelle génération des Alpes françaises va contribuer à renforcer l’attractivité multisaison de la vallée de l’Eau d’Olle.

Une nouvelle page est en train de s’écrire dans l’histoire de l’aménagement de la vallée de l’Eau d’Olle, l’une des six vallées traversant l’Oisans. Hôte du plus puissant barrage hydroélectrique français, Grand’Maison, et des stations d’Oz-en-Oisans et de Vaujany, elle est la première vallée alpine à construire un ascenseur valléen nouvelle génération, l’Eau d’Olle Express. L’ensemble des procédures préalables étant finalisées, cette infrastructure a obtenu le feu vert des autorités fin août. Si le calendrier des travaux est respecté, la future télécabine entre Allemond et la station d’Oz-en-Oisans, embarquera ses premiers passagers à l’été 2020. L’aboutissement d’un long cheminement pour cette Unité Touristique Nouvelle (UTN) obtenue fin 2016 et portée par le Siepaveo, syndicat intercommunal regroupant les communes d’Allemond, de Bourg-d’Oisans, d’Oz-en-Oisans et de Villard-Reculas.
Envisagée il y a plus de trente ans, lors de la création des stations d’Oz-en-Oisans et de Vaujany, le projet d’une liaison par câble entre la vallée et les champs de neige de ce versant des Grandes Rousses a refait surface en 2012. Le développement durable en montagne et l’impact du réchauffement climatique sont passés par là !

La gare avale de l’Eau d’Olle Express avec un parking couvert à proximité ©Siepaveo

Au-delà de la création d’une desserte rapide (8 minutes contre 20 par la route), sécurisée et plus écologique de la station d’Oz, le Siepaveo voit dans l’Eau d’Olle Express l’opportunité d’un projet de développement structurant pour le territoire. Le fond de vallée, resté à l’écart de l’essor touristique des stations d’altitude, va enfin entrer dans la lumière ! Avec cette future télécabine, dont elle accueille la gare de départ et les parkings couverts, la commune d’Allemond raccroche en effet à son tour Alpe d’Huez Grand Domaine, plus de trois décennies après ses voisines d’altitude. Elle apporte à cette dernière une offre complémentaire : un pôle de vie et de services, ainsi qu’un vaste terrain de jeux propice aux activités outdoor. Des atouts pour doper le tourisme multisaison dans la vallée de l’Eau d’Olle, générateur d’activités et d’emplois supplémentaires.

Un projet soucieux de son milieu

Durant les 20 mois d’instruction du dossier de l’Eau d’Olle Express, le Siepaveo a travaillé en bonne intelligence avec les services de l’État. Les réserves du Conseil national de protection de la nature se sont traduites par des compensations sylvicoles : 32 hectares de forêt vont former des îlots de sénescence, c’est à dire préservés de toute exploitation. De même, pendant le chantier, vigilance absolue à l’égard du sabot de Vénus, espèce protégée présente sur le tracé du téléporté. Par ailleurs, une réflexion sur les modes de déplacements en fond de vallée a été engagée dans une logique de transports doux et respectueux de l’environnement. Un système de navettes permettra à tous les résidents d’Oz et d’Allemond d’accéder à la gare avale de l’Eau d’Olle Express sans utiliser leur véhicule.

- Advertisement -