Vaujany inaugure fin décembre un nouveau complexe, le Pôle Sports Loisirs qui se composera d’une patinoire enterrée de taille internationale  (58x28m), d’un bowling 4 pistes, d’une piste de luge, d’une brasserie, d’un espace restauration et d’une halte-garderie (pour cette dernière l’ouverture est prévue durant l’été 2013.) Cette nouvelle patinoire viendra remplacer l’ancienne patinoire extérieure. Situé à proximité de  l’Espace Loisirs, (centre aquatique, remise en forme, espace détente, salle polyvalente),  ce nouvel équipement a été conçu afin d’être le moins énergivore possible.

« L’ancienne patinoire arrivait en fin de vie. Puisque celle-ci  était en extérieur, et donc soumise aux aléas climatiques – pluie, chaleur,etc –  nous ne pouvions y accueillir des équipes de hockey-sur-glace ou des patineurs artistiques dans le cadre de stages de préparation par exemple. Ainsi, bien qu’elle ait eu du succès auprès de la clientèle touristique, ses coût de fonctionnement devenaient trop importants, c’est pourquoi les élus ont décidé, début 2010,  de la remplacer par une patinoire couverte », explique Rémy Boehler, directeur de la station de Vaujany. Le nouvel équipement fonctionnera toute l’année. « Il sera destiné non seulement à la clientèle, mais aussi  aux équipes de France de Hockey sur glace, et de patinage artistique, à l’accueil de séminaires ou d’événements d’envergure tels que les championnats de France de patinage artistique en décembre 2013.
 De plus, la commune de Vaujany va profiter de ce pôle sportif pour développer une réelle proximité avec les groupes scolaires avoisinants pour qui il est très difficile de pratiquer ces activités de glace à la patinoire Pôle Sud de Grenoble très souvent  saturée en exploitation

Le toit de ce nouvel équipement servira de piste de luge
Le toit de ce nouvel équipement servira de piste de luge

Il accueillera des écoles primaires, maternelles et des collèges (Allemont, Bourg d’Oisans, Vizille) durant l’année scolaire pour des stages de découvertes sportives et pédagogiques dans le cadre de leurs cours d’EPS. « L’objectif de ce pôle sport loisirs est de poursuivre le développement économique et social tout en diversifiant et en complétant l’offre touristique tout au long de l’année afin d’alimenter un tourisme 4 saisons ce qui traduit parfaitement la cohérence de l’équipement » poursuit Rémy Boehler.

Une chaufferie commune

Construite à proximité de l’Espace Loisirs, cette patinoire de 58 mètres par 28 (contre 40 par 20 pour l’ancienne) a vu le jour au sein d’un complexe de 7000 mètres carrés qui abrite également un bowling, un restaurant et une garderie, pour un coût global de 14 millions d’euros. « La patinoire semi enterrée et sa toiture végétalisée accessible au public s’intègreront parfaitement au paysage et respecteront le patrimoine naturel montagnard.
L’architecture de cet équipement sportif en fait un exemple en matière d’intégration paysagère et de gestion énergétique Son toit servira d’ailleurs de piste de luge », précise Rémy Boehler, qui ajoute : De plus, le PSL sera desservi depuis le centre village par un moyen de transport innovant. Il s’agit d’un  ascenseur incliné qui intègrera deux cabines, accueillant chacune 18 personnes. Il va faciliter l’accessibilité, en privilégiant les déplacements piétons et créer une unité en termes d’aménagement grâce à cette liaison.
Il aura pour particularité de s’intégrer parfaitement à l’environnement. Enterré sur 1 tiers de sa longueur, il fonctionnera toute l’année, même en cas d’intempérie. » 

Le projet répond à une cohérence urbanistique d’ensemble au niveau du développement du village.
L’objectif de ce pôle sport loisirs est de poursuivre le développement durable en utilisant les dernières technologies qui en fait une structure pilote en la matière.

 
Autre particularité de cette nouvelle patinoire : une faible consommation énergétique, grâce notamment à une mutualisation des équipements. « Concrètement, la piscine et la patinoire disposent d’une chaufferie commune. Grâce à un système d’échangeur, l’énergie utilisée pour la production de froid pour la patinoire va resservir pour chauffer l’eau de la piscine, réduisant donc la consommation de fioul. Nous avons également un projet de chauffage par géothermie dans les deux ans à venir, par le biais de puits canadiens (l’air passera dans un circuit de tuyaux souterrains, ce qui permettra en hiver à l’air froid de se réchauffer puisqu’en profondeur, le sol est plus chaud que la température extérieure, ndlr). On pourrait ainsi chauffer toutes les pièces de vie –hall d’entrée, vestiaires, etc – et préchauffer l’eau de la piscine, ce qui nous permettrait une réduction de la facture de chauffage d’environ 60 % », assure Rémy Boehler.

Martin Léger

- Advertisement -