Si la crise sanitaire a brutalement raccourci la saison d’hiver, à Oz-Vaujany comme ailleurs, l’été s’annonce sous de meilleurs auspices. La SPL Oz-Vaujany, l’exploitant des remontées mécaniques, met tout en œuvre pour permettre à ses visiteurs de profiter sereinement des grands espaces auxquels elle donne accès, à pied ou en VTT. Les explications de Justine Dalstein, chargée de communication et webmaster de la SPL Oz-Vaujany.

Comment la SPL OZ-Vaujany s’est-elle adaptée à la crise sanitaire ?

Après l’annonce de la fermeture du domaine skiable en urgence le 15 mars, nous avons dans un premier temps géré les annulations, les remboursements des forfaits,etc. Le télé-travail a bien sûr été mis en œuvre, mais une partie du personnel (notamment du service commercial et du service des pistes) est revenue au bureau ou sur le terrain entre début et mi-avril. Par exemple, si le déjalonnage des pistes de ski avait été bien entamé, il a fallu également enlever les filets de sécurité, les panneaux de pistes, les matelas de protection, ou encore procéder aux habituelles vérifications techniques des remontées mécaniques à l’issue de chaque hiver. Mais au final, toutes ces opérations ont été achevées avec deux à trois semaines d’avance par rapport à une saison normale. En résumé, même si la saison d’hiver a été amputée, nous avons bien pu préparer l’été.

Pour respecter les mesures sanitaires, la capacité du téléphérique de Vaujany (160 personnes) sera divisée par trois © Agence Urope

Quand va démarrer la saison d’été sur Oz-Vaujany ?

L’ouverture est prévue le 4 juillet, soit en même temps que celle de l’Alpe d’Huez Grand Domaine. Une prolongation après le 28 août n’est pas exclue. Notre priorité est vraiment de nous pencher, pendant le mois de juin, sur les aménagements sanitaires qui nous permettront de proposer une ouverture la plus sereine possible à nos clients.

Quels seront concrètement ces aménagements ?

Il y aura déjà, dans les halls d’accueil des caisses et dans les remontées mécaniques, une signalétique au sol, avec des stickers collés tous les 1m, pour le respect des distances de sécurité. Des bornes de gel hydroalcoolique – qui s’actionnent au pied, avec une pédale – seront également à disposition des clients dans les points stratégiques (caisses, départs des remontées, points de croisement comme à l’Alpette…). Dans les bennes du téléphérique, la capacité de 160 personnes sera divisée par 3. On rentrera par une porte et on sortira par l’autre, afin d’éviter les croisements. Dans les télécabines, on fera monter les personnes par groupes (par exemple une même famille), en évitant de mélanger les groupes. Le port du masque sera obligatoire dans les remontées mécaniques. Les cabines et les bennes de téléphérique seront désinfectées le matin, puis plusieurs fois dans la journée.

© Agence Urope

Vous allez surtout pouvoir offrir à vos visiteurs une grande bouffée d’air pur…

Oui. Nous souhaitons plus que jamais permettre à tous de profiter des grands espaces qu’offre  la montagne, de ce sentiment de liberté auquel aspirent les gens après les deux mois de confinement. Les remontées mécaniques d’Oz et Vaujany donnent accès à de nombreuses randonnées pédestres, points de vue (l’Alpette à 2100 m d’altitude, le Dôme des Rousses à 2800 m ou le Pic Blanc à 3330 m) et itinéraires VTT, qui s’adressent aussi bien aux familles qu’à une clientèle plus sportive. Nous avons d’ailleurs deux nouveautés cet été en matière de VTT. La première, c’est la nouvelle piste d’enduro la « Mad’Oz », qui permet de rejoindre Oz station depuis le sommet de la télécabine de Poutran, à 2110 m d’altitude. C’est un itinéraire rouge de 4,5 km et 746 m de dénivelé négatif qui passe dans la combe de Poutran et offre une alternative plus accessible à la piste noire de descente « Poutran ». Elle est très variée et permet d’évoluer dans un cadre sauvage avec une belle vue sur la station d’Oz et la vallée. La partie haute se déroule sur des zones d’alpage et de prairies, la suite en forêt et le long du torrent du Roubier. L’autre nouveauté VTT, c’est le « chemin du pêcheur », au départ de Bourg d’Oisans. Il s’agit d’une piste ludique et facile, aménagée dans la vallée avec des bosses et des petits parcours pour les enfants.

© Images et Rêves

La montagne sera-t-elle la grande gagnante de l’été ?

Nous l’espérons ! Il est certain qu’elle offre la possibilité de profiter de grands espaces en toute sérénité et dans le respect de la distanciation physique. Nous allons communiquer à la fois sur les randonnées pédestres (pour les familles) et le VTT (pour une clientèle plus sportive), avec un objectif de liberté. Concrètement, nous allons faire des spots radios, du street marketing, ou des publicités dans les magasins de sports. Nous allons aussi instaurer la tarification dynamique, avec chaque semaine un nombre limité de forfaits remontées mécaniques « Oz-Vaujany » à partir de 9 € la journée, au lieu de 14 € en temps normal (offre accessible uniquement en ligne sur oz-vaujany.com). L’idée, c’est vraiment de permettre à tout le monde, quelque soit son budget, de profiter du grand air. Nouveau cet été, nous proposerons aussi gratuitement pour les familles un livret pour la découverte de la faune et de la flore sur le plateau de l’Alpette, avec des petits jeux pour les familles et les enfants. Il sera distribué en caisse, avec les forfaits et les plans des pistes.

Propos recueillis par Martin Léger

© Agence Urope

Photo de une : De nombreuses balades, telles que la boucle des lacs, sont possibles depuis le plateau de l’Alpette, qu’on rejoint en télécabine depuis Oz ou en téléphérique depuis Vaujany © SPL Oz-Vaujany

- Advertisement -