Un pas de tir de biathlon rénové sur le site de Gève, à Autrans, et une communication accrue autour d’un forfait ski de fond saison commun à l’ensemble des sites du Vercors, sont les principales nouveautés de l’hiver à venir à Autrans-Méaudre. Interview de Jérôme Brunet, directeur de la station d’Autrans-Méaudre en Vercors.

Actumontagne : Pourquoi avoir rénové le pas de tir de Gève ?
Jérôme Brunet : Il n’y avait pas de cibles permanentes, il fallait les installer au coup par coup. De plus, sur l’ensemble du territoire du Vercors, il n’y avait aucun site équipé d’un pas de tir avec au moins 30 cibles à 50 m, condition sine qua none pour accueillir des compétitions nationales homologuées. Vincent Vittoz, l’entraîneur de l’équipe de France masculine de biathlon, qui habite à Méaudre, nous disait souvent que ce pas de tir de Gève n’était pas à la hauteur du standing de l’offre nordique globale d’Autrans-Méaudre. Il a d’ailleurs participé au groupe de travail sur ce projet.

Ce nouveau pas de tir de Gève permet aux champions résidant sur le Vercors (dont Emilien Jacquelin, actuel leader de la coupe du monde de biathlon) de disposer d’un superbe outil d’entraînement © Nils Louna

En quoi ont consisté ces travaux ?
Il fallait avoir des cibles stables et au même niveau, pour des questions d’équité. Nous avons donc coulé une dalle de béton pour cela. Par ailleurs, ces cibles sont couvertes et éclairées ,de façon à pouvoir tirer dans le brouillard. Pour les cibles en carton (celles qui servent pour les réglages d’avant-course), nous avons installé un récupérateur gloutonneur : la balle traverse une couche de PVC et atterrit dans un récupérateur avec des granulés, afin d’être ralentie et de ne pas éclater, ce qui évite la dispersion de plomb dans la nature. Ces travaux seront complétés l’année prochaine par l’installation d’un chalet de stockage pour les tapis de tir, les cibles à dix mètres, la peinture. Il n’y aura pas de compétitions nationales organisées cet hiver – sauf récupération d’épreuves annulées sur d’autres sites – mais on projette d’organiser les championnats de France de biathlon en 2023.

Ski de fond au plateau de Gève, à Autrans © Focus Outdoor

Vous communiquez beaucoup sur le Nordic Pass Vercors. De quoi s’agit-il ?
C’est un forfait de ski de fond saison valable sur l’ensemble des sites nordiques du Vercors (Autrans-Méaudre, Villard-de-Lans/Corrençon/Herbouilly, Lans-en-Vercors, Les Coulmes, Font d’Urle, Le Grand Echaillon, Vassieux-en-Vercors et Lus-la-Jarjatte. Il existe depuis quatre ans mais était encore méconnu. Il coûte 125 €. Nous le proposons aussi en version 4 saisons, à 165 €, avec en plus l’accès à l’espace ski-roues de Corrençon et de nombreux avantages (réductions sur l’Euro Nordic Walk Vercors, rencontres avec les athlètes du Team Vercors Isère, séance de coaching par Robin Duvillard,etc). Sur le Vercors, nous avons une politique nordique globale, nous avons plus à gagner à être complémentaires que concurrents. Concernant plus spécifiquement Autrans-Méaudre, nous avons investi dans un enneigeur mobile qui permettra de garantir l’enneigement des secteurs débutants d’Autrans comme de Méaudre, en fond mais aussi en ski alpin.

Propos recueillis par Martin Léger

Photos de une : Le nouveau pas de tir de Gève a officiellement été inauguré entre Noël et le jour de l’An © Nils Louna

Jérôme Brunet
- Advertisement -