Livré en décembre, l’Hôtel & Résidence Alexane, en plein centre de Samöens, marque un tournant dans l’histoire de MGM. C’est en effet le premier programme mixte du spécialiste de la résidence de tourisme haut de gamme en montagne. Ce complexe de plus de 10 000 m² à 35 M€, réunit une résidence de tourisme cinq étoiles et un hôtel quatre étoiles, les Suites d’Alexane, avec un restaurant aux influences italiennes.

Cette diversification de l’offre d’hébergements du constructeur annécien répond à l’évolution de la demande des vacanciers et à celles des communes. MGM a plusieurs autres projets mixtes dans les tuyaux : l’Alpen Lodge à La Rosière, en exploitation en décembre 2020 et un projet similaire à Flaine. En 2021, le promoteur et exploitant devrait même ouvrir un établissement 100% hôtelier en plein centre d’Annecy sur le site d’un ancien garage. Ce quatre étoiles comptera 135 chambres, ainsi que des espaces récréatifs et de séminaires sur plus de 2400 m² (Coût : 32 M€).

David Giraud, le pdg de MGM et Jean-Jacques Grandcollot, le maire de Samoëns ©Actumontagne

L’hôtel-résidence Alexane à Samoëns est l’aboutissement d’un projet qui aura mis quinze ans à voir le jour, entre l’achat du premier terrain en 2003 et les multiples recours. L’opérateur immobilier a tenu bon, soutenu par le maire de Samoëns, Jean-Jacques Grandcollot, et la confiance de ses partenaires financiers René et Robert Bianco, qu’il a chaleureusement remerciés lors de l’inauguration de son nouveau fleuron. « Pour des projets comme celui-là, à 35 M€, il faut des investisseurs à nos côtés, des familly offices ou les remontées mécaniques, comme à Valmorel ou aux Saisies, sinon nous n’arrivons pas à démarrer les chantiers », a souligné David Giraud, accompagné sur l’opération Alexane par deux établissements bancaires fidèles, le CIC et le Crédit Agricole des Savoie.

Le lobby de l’hôtel & résidence Alexane ©Ludovic Di Orio/MGM

MGM a déjà bâti 400 lits à Samoëns

La destination Samoëns est loin d’être une inconnue pour MGM ! Le promoteur a commencé à bâtir dans la commune il y a déjà plus de 20 ans. D’abord de la copropriété classique, avant de livrer en 2010 sa première résidence de tourisme, la Reine des Près, suivie en 2015 des Chalets de Laÿssia, exploités par CGH. Station-village ouverte à l’année avec un vrai cachet, elle fait partie des destinations montantes dans les Alpes françaises, proposant du grand ski -elle forme avec ses voisines, le Grand Massif (265 km de piste)-, mais aussi beaucoup d’autres activités, notamment culturelles. Ce n’est pas un hasard si le Club Med y a ouvert en altitude un grand village l’an dernier, et si la très branchée Folie Douce de Luc Reversade devrait le rejoindre au plateau de Saix, avec son nouveau concept d’hôtel. Du coup, la station du Giffre draine désormais une nouvelle clientèle internationale et aisée, dont l’ensemble du territoire profite déjà. Dans un autre registre, l’hôtel et résidence Alexane va lui aussi générer des retombées économiques en local, avec des hôtes au fort pouvoir d’achat, intéressés par la glisse, mais pas que !

Horizons lointains

L’hôtel et la résidence de tourisme traduisent la montée en gamme de MGM, amorcée en 2016 avec le Cristal de Jade à Chamonix, sa première résidence cinq étoiles. Même niveau de qualité, mais avec encore plus de services, puisque les 1500 m² d’espaces récréatifs abritent un restaurant en gérance, le Fabio, confiée à Sophie et Mathias Simond, une épicerie avec des produits régionaux, des salles de séminaires et un vaste espace bien-être (voir plus loin).
Le projet a son identité propre. Pour bien s’intégrer dans le village, l’architecture extérieure de Jérôme Léger est sobre et chic. Le nouvel ensemble immobilier remplace ainsi avantageusement l’ancienne gendarmerie qui occupait une partie du terrain situé face à l’office de tourisme et à l’ESF ! L’intérieur est carrément baroque avec une décoration foisonnante de couleurs et de matières. Elle marquera certainement les esprits. Inspirée par les montagnes du monde, chères à David Giraud, elle a été imaginée à quatre mains par Michel et Mylène Force. Elle invite au voyage, imprimant une ambiance venue des Rocheuses, de l’Himalaya et des Andes, selon les étages. Ainsi, l’on croise un surprenant bestiaire, composé de peluches géantes, icônes de ces montagnes lointaines.

Ours, lama ou chèvres de l’Himalaya aux détours des couloirs ! ©Ludovic Di Orio/MGM

Au moins six résidences de tourisme d’ici 2022

Cette stratégie de montée en gamme se traduit aussi dans les deux autres résidences de tourisme livrées cette saison à Valmorel et aux Houches. « Une année exceptionnelle pour MGM, nous ne ferons pas trois ouverture chaque année », plaisante l’opérateur, annonçant lors de l’inauguration, la livraison de la résidence de tourisme Amaya aux Saisies en décembre prochain. L’année suivante sera donc le tour de l’Alpen Lodge, puis du Roc des Tour 2 au Grand -Bornand. Et dans les cartons, sont déjà bien avancés une résidence de tourisme cinq étoiles à La Plagne et le projet mixte de Flaine cité plus haut. Des études de résidences de tourisme sont en cours à Morillon et aux Contamines-Montjoie. Voilà pour ce qu’il peut rendre public, car bien sûr, avec ses équipes, il est sur le qui-vive pour débusquer les bons emplacements… Mais la concurrence est vive en Savoie Mont-Blanc qui attire maintenant même les grands acteurs de la promotion immobilière en quête de relai de croissance dans les Alpes.

Sophie Chanaron

Un spa Montagnes du monde de 1000 m²

Le mur de sel de l’Himalaya pour se relaxer en profondeur ©Ludovic Di Orio/MGM

Piscine inox à débordement, bassins enfants, sauna, hammam, douche sensorielle, bain froid (nouveau), mur de sel de l’Himalaya avec fauteuils chauffants, cabines de soins dont une duo… l’espace bien-être sous la nouvelle signature Montagnes du monde se déploie sur 1000 m². Parmi les soins originaux, un enveloppement corporel (boue ou crème Pure Altitude) sur un lit de flottaison. A peine installé, déjà dans déconnecté du monde extérieur !

© photos MGM et Actumontagne