Après Jazz à Vienne, reports et annulations en série pour de nombreux festivals musicaux alpins d’envergure comme Musilac (11-14 juillet) ou le Vercors Music Festival (3-6 juillet). Idem pour un festival de taille plus modeste, mais très important pour le territoire et sur un répertoire différent, le festival baroque du Pays du Mont-Blanc. Sa 23e édition devait tenir l’affiche du 10 au 20 juillet, elle est reportée à l’année prochaine.

L’association organisatrice de cet événement culturel, hôte d’une dizaine de communes haut-savoyardes, a pris la décision de l’annuler face à l’évolution sanitaire incertaine, au manque de visibilité sur la fréquentation touristique de la destination de l’été prochain, ou encore à la complexité de la mise en place des règles de distanciation sociale pour les concerts programmés après la mi-juillet. « Nos concerts se déroulent dans les églises baroques à l’espace réduit où il serait impossible d’espacer le public », souligne l’équipe du festival qui a donc fait le choix du report pour 2021 tout en conservant le thème 2020 : Les Notes de Sept Lieues.

Celui-ci invitera les spectateurs à un Grand Tour musical sur les traces d’un musicien anglais voyageur, Charles Burney. Au cours de son périple dans l’Europe des Lumières, ce musicologue britannique a rencontré la plupart des musiciens et compositeurs importants de son époque (XVIIIe siècle).
« Nous nous engageons à inviter en 2021 en priorité les ensembles et artistes qui devaient se produire cet été dans le festival », expliquent les organisateurs soucieux de l’impact de cette déprogrammation pour les artistes, techniciens et les acteurs du territoire.

L’ensemble La Symphonie du Marais dont le fondateur Hugo Reyne, est le directeur artistique du festival baroque au Mont-Blanc, l’année dernière pour un concert dans l’église baroque classée de Cordon

Il faudra donc patienter une année de plus pour écouter dans les chatoyantes églises baroques de Haute-Savoie, La Francesina par l’ensemble Le Concert de l’Hostel Dieu, l’ensemble Ausonia et la soprano Heather Newhouse, l’ensemble Rinascere ou encore les dix musiciens de Pulcinella dirigés par la violoncelliste Ophélie Gaillard, fidèle de ce festival. Sa direction artistique est assurée par le flûtiste et hautboïste Hugo Reyne.

- Advertisement -