Après une pause en 2018 pour permettre aux bénévoles de souffler, la grande fête médiévale de Praz-sur-Arly revient sous un nouveau nom, plus accrocheur et très propice à l’imaginaire : la Légende du Dragon. Un clin d’oeil au patrimoine culturel local. Rendez-vous les 3 et 4 août pour deux jours d’ambiance entre Kamelott, Lancelot et Game of Throne !

Quelque 13 000 personnes ont plébiscité la dernière édition des Médiévales du Pratz, en août 2017. En neuf éditions, la manifestation est devenue l’une des deux plus importantes du genre en Savoie Mont-Blanc, avec Andilly. Elle a su conquérir le public grâce à son entrée gratuite, ses joutes équestres ne dépassant pas les 6€ si le spectateur paye en monnaie locale -le Draz-, et ses nombreuses animations destinées aux enfants.
Pour sa dixième édition cet été, l’équipe du comité des fêtes présidé par Alain Gac, revigorée après une année off, a décidé de rebaptiser l’événement La Légende du Dragon, les Médiévales de Praz-sur-Arly. Une façon de capitaliser davantage sur la légende du dragon de Tirecorde, fondatrice de la fête médiévale en 2009. L’animal mythique cracheur de flammes est un incontournable dans le bestiaire de la littérature et de la tradition orale moyenâgeuses.
La station- village s’est emparée de ce récit pour créer en 2016 sa mascotte, Draz, version positive du méchant dragon de Tirecorde dont deux Megevans vinrent à bout grâce à la ruse et des cordes ! Le petit dragon est bien sûr l’une des stars de la fête médiévale qui compte plusieurs nouveautés en 2019.

©AMC/Drakonia

Cascadeurs et chevaux
« Nous avons des rendez-vous et des animations en amont de notre week-end médiéval des 3 et 4 août : un grand jeu, un spectacle musical et une veillée au bord de l’Arly », indique Patrice Blanc-Gonnet, le directeur de l’OT. Pralins et vacanciers vont ainsi pouvoir gagner une cagnotte de 1000 draz ou 1000€ (tirage au sort le 2 août), ou encore assister au spectacle musical, l’Étoile de Compostelle, par l’ensemble Stella Maris, avec la voix de Robert Hossein (1er août).
Cet été, une nouvelle compagnie signe les tournois de chevalerie. Il s’agit de Drakonia, une troupe espagnole de 15 cascadeurs et six chevaux. Fondée en 2004, elle se produit à travers une petite centaine de spectacles chaque année en France et en Espagne. Du bruit, de la fureur, des effets scéniques spectaculaires, bref, une ambiance à la Game of Throne du côté de l’esplanade des spectacles ! Mais c’est tout le village qui se met au diapason : 50 spectacles, 40 échoppes et plus de 200 artistes et figurants costumés sont des réjouissances pour transporter les 15 000 visiteurs attendus 1000 ans en arrière !
Sophie Chanaron

Praz ou le repaire du dragon

©Boris Molinier/Praz-sur-Arly

Praz-sur-Arly va continuer à explorer l’univers de sa mascotte fétiche, Draz le petit dragon. Après une BD, des aires de jeux -l’hiver sur le front de neige, l’été au parc des Belles- et une salle hors-sac (Varins), un lac de baignade avec un parc de loisirs autour de cette créature cracheuse de flammes est dans les tuyaux pour 2020-2021. Un thème différenciant pour la station et bien dans l’ère du temps au regard du succès du médiéval-fantastique dans les romans, les jeux vidéos et les séries télé !

70 000
C’est en euro le budget de la grande fête médiévale de Praz-sur-Arly. Il ne dépassait pas les 10 000€ en 2009 !

photos tournois ©AMC/Drakonia