Les sommets alpins au-dessus de 2500 mètres se sont recouverts d’une fine couche de neige ces derniers jours et les températures ont nettement chuté le matin. La rentrée est bien là, et avec elle, le traditionnel workshop presse de L’Agence Savoie Mont-Blanc à Paris ! Il est l’occasion pour la première destination hivernale française de présenter aux médias les grandes lignes de la saison touristique à venir. Celle de 2021-2022 est chargée de nombreuses attentes après deux exercices fortement impactés par la crise sanitaire.

« Il y a eu quelques activités l’hiver dernier, mais pour ceux qui en doutaient, l’absence des remontées mécaniques a montré que le ski alpin était l’épine dorsale des sports d’hiver », souligne Vincent Rolland, co-président de SMB, rappelant que la neige génère dans les deux départements savoyards entre 6 et 7 milliards d’euros de chiffre d’affaires. « Nous sommes sur une économie de ruissellement et si les professionnels de la montagne ont été directement impactés -près de 5 milliards d’euros de pertes l’an dernier-, il y a toute une chaîne au-delà des stations qui a elle aussi été touchée ». D’où le choix pour la destination, qui consacre 2 millions d’euros à la relance touristique, d’un slogan affirmant haut et fort que « Cet hiver, c’est ouvert ! ». Coup d’envoi de la campagne télé le 18 octobre prochain, affichage digital dans les gares parisiennes et lyonnaises et sur les réseaux sociaux avec des spots adaptés à leurs cibles, actions de communication relayées par un tout nouveau site Internet à découvrir prochainement.

Dans un peu plus d’un an, Courchevel et Meribel, en Tarentaise, accueilleront les Championnats du monde de ski alpin mais en 2022, les deux stations seront hôtes des finales de la Coupe du monde, un galop d’essai pour les équipes et les nombreux bénévoles, emmenées par Perrine Pelen

A près de 100 jours des premières ouvertures, les acteurs touristiques se veulent enthousiastes, combatifs et particulièrement désireux de retrouver la clientèle. D’autant plus que selon la première vague du baromètre Savoie Mont-Blanc/Contours (réalisé auprès de Français, Britanniques, Belges et Néerlandais, habitués aux sports d’hiver ou non), les intentions de départ sont en hausse par rapport à l’an dernier à la même époque. Du côté des Français, si 4 Français sur 10 disent qu’ils ne partiront pas en montagne l’hiver prochain, chez les habitués des sports d’hiver, ils sont 9 sur 10 à projeter d’aller à la neige. S’il y a à ce stade 6 Français sur 10 encore indécis, c’est essentiellement parce qu’ils veulent être sûrs que les remontées mécaniques ouvrent bien. Et peu importe que les autorités exigent pour les emprunter le pass sanitaire. En effet, trois quarts des personnes interrogées ne jugent pas cette contrainte comme un frein.

Les fans des sports d’hiver ont déjà les spatules qui les démangent ! ©Savoie Mont-Blanc/Seb Montaz Studio

« Plus de la moitié des inconditionnels des sports d’hiver interrogés se disent très impatients de dévaler les pistes », souligne Christelle Ferrière, directrice marketing, se félicitant que Savoie Mont Blanc arrive largement en tête des destinations montagne privilégiées, devant les Alpes du Sud, les Pyrénées et l’Isère. Du côté des étrangers fans des vacances à la neige et détenteur à plus de 85% d’un pass sanitaire, les données sont encourageantes : 5 sur 10 sont certains de venir à la montagne.

Michaël Ruysschaert, directeur général de L’Agence Savoie Mont-Blanc, Perrine Pelen, directrice des Mondiaux 2023, Vincent Rolland, co-président de L’Agence Savoie Monr-Blanc et Christelle Ferrière, directrice marketing
- Advertisement -