En réunissant ce lundi pour la quatrième fois en deux mois les acteurs de la montagne, le Premier ministre entend montrer que le gouvernement les soutient. Il souligne que ce sont près de 4 milliards d’euros d’aides aux entreprises et aux salariés qui ont été déjà mobilisés : plus de deux milliards de prêts garantis par l’État, 600M€ de fonds de solidarité, 500M€ d’activité partielle, 300 M€ pour le dispositif ad hoc pour les remontées mécaniques, et encore 200M€ d’exonérations de cotisations employeurs et d’aide au paiement des cotisations salariales.

Jean Castex a annoncé que ces aides seraient renforcées et complétées. Les entreprises en amont de l’économie de la montagne (ingénierie, menuiserie, fabrication de remontées mécaniques…) seront ainsi éligibles aux aides versées par le Fonds de solidarité et à celles du plan Tourisme, tout comme les commerces de matériel de ski.

Les professionnels de santé dans les stations et alentours, affectés par une baisse très importante de leur activité, vont bénéficier d’un dispositif spécifique d’indemnisation.

Pour l’heure, seuls les acteurs de l’hébergement et de la restauration en montagne, secteurs les plus impactés par la fermeture administrative des remontées mécaniques, verront leurs coûts fixes pris à hauteur de 70% par l’État, et cela sans condition de chiffre d’affaires.

Un plan pour verdir l’offre touristique

Matignon annonce aussi, en lien avec les collectivités territoriales, les entreprises et l’ensemble des socio-professionnel. le lancement au printemps d’un plan d’investissement qui « réponde aux défis structurels que sont la transition écologique, la diversification des activités de montagne et la compétitivité de l’offre touristique ».

Les stations accessibles pour les vacances à date

Concernant les vacances d’hiver qui débutent samedi prochain pour la zone A, le secrétaire d’État au Tourisme Jean-Baptiste Lemoyne a précisé qu’il n’y avait « à date, pas de restriction » pour se rendre dans les stations de ski, où les remontées mécaniques resteront fermées en février. Quid au-delà ? Aucune date d’ouverture n’a été fixée.

- Advertisement -