En attendant la réouverture au public du Petit Train de la Mûre, initialement prévue au printemps dernier mais reportée au printemps 2021 en raison de l’épidémie de Covid-19, une première locomotive a été remise sur les rails le 24 septembre dernier. Cette locomotive T8 (8 essieux), a été assemblée sous les yeux du président du Département de l’Isère Jean-Pierre Barbier, du Vice-Président délégué Fabien Mulyk, du représentant du Président d’Edeis Gérard Mayer, ainsi que des élus et partenaires locaux sur la zone de déchargement dite Nantizon, située à Susville. Elle a ensuite été tractée par un véhicule diesel (le TM 100) jusqu’en gare de la Mure, en attendant que la ligne aérienne de contact en 2400 volts continu soit installée et puisse alimenter la locomotive en électricité. Comme l’a rappelé Jean-Pierre Barbier, le petit train de la Mure fut le premier train électrique du monde (en 1903), et il le sera de nouveau à partir du printemps 2021.

Remise en service de la locomotive T8 du Petit Train de la Mure, jeudi 24 septembre 2020 © Département de l’Isère

Le 15 octobre prochain, les deux autres locomotives historiques (T7 et T9), elles aussi restaurées et rénovées dans les ateliers espagnols de l’entreprise Tradinsa  – depuis octobre 2019 – seront de retour en gare, tout comme les six wagons voyageurs, qui ont de leur côté été remis en état à l’atelier ACC de Clermont-Ferrand. L’ensemble de ces rénovations s’élève à 4,6 millions d’euros, sur un budget global de 31,5 millions d’euros nécessaire à la remise en service de ce fleuron du passé minier matheysin, décidé en 2017 par le département de l’Isère.

- Advertisement -