La Société d’économie alpestre de Savoie, et ses partenaires, la coopérative laitière du Beaufortain, le Conservatoire des espaces naturels de Savoie et EDF, ont inauguré le premier groupe mobile électrogène fonctionnant à l’hydrogène en Auvergne-Rhône-Alpes. Il a été testé avec succès dans les alpages du Beaufortain l’été dernier, dans le périmètre de la zone de production du fromage AOP Beaufort.

Chaque jour, les vaches du Gaec de l’Arpire, en estive sur les hauteurs de Beaufort, ont été traites par une machine alimentée par un groupe électrogène mobile, fonctionnant avec des piles combustibles à hydrogène. Six panneaux solaires ont été rajoutés sur le démonstrateur pour économiser la consommation d’hydrogène les jours de beau temps.
Résultat, selon l’ensoleillement entre 0,6 kg et 1,2kg d’hydrogène a été consommé quotidiennement au lieu des 9 litres de diesel habituels. Pour ce troupeau, ce sont quatre tonnes d’émissions de Co2 qui ont été évitées sur la période, le dispositif ne rejetant que de l’eau dans l’atmosphère.

© EDF

Ce projet baptisé Roselend et labellisé par le pôle compétitivité Tenerrdis représente un investissement privé-public de 100 000€ (30% par SEA, Coop, EDF et 70% Région AURA, Département de Savoie et Arlysère).

L’étape suivante pour le collectif est de produire de l’hydrogène vert sur place et ainsi pouvoir déployer son usage sur le territoire pour les troupeaux de vache en estive et leurs deux traites journalières. Un engagement fort pour un pastoralisme encore plus vert !

- Advertisement -