Depuis hier et jusqu’au samedi 20 avril, Val Cenis accueille la 69ème édition du Challenge des Moniteurs. Véritable championnat de France des « pulls rouges », cet événement est un mélange de compétition de (très) haut niveau – on retrouve notamment au départ d’anciens coureurs des équipes de France de ski, mais aussi des jeunes coureurs aux portes de ces mêmes équipes de France – et de fête de fin de saison. De nombreuses disciplines sont au programme : ski alpin (slalom et géant), télémark, skicross, snowboardcross, slopestyle en ski et en snowboard, ski de randonnée et ski de fond. L’épreuve la plus attendue de la semaine reste la « grande finale », à savoir un slalom spécial réunissant les 120 meilleurs moniteurs de la semaine. Elle aura lieu samedi 20 avril, dès 8h.

Ces différentes compétitions se déroulent sur cinq stades de slalom, répartis autour de la télécabine du Vieux Moulin, des télésièges de Solert et de la Met et du téléski de la Fema. A noter qu’un « bar des neiges » est installé à l’arrivée de la télécabine du Vieux Moulin (accessible avec un forfait piéton à 8 €, ou avec votre forfait de ski en cours de validité). Une partie des épreuves de ski de fond aura lieu au col du Mont Cenis.

De nombreuses animations sont prévues en marge des compétitions, notamment du Bal Trap (ouverts aux débutants comme aux confirmés), au Mas (sur la route du col de la Madeleine, en direction de Bessans), tous les jours jusqu’à vendredi de 14h à 18h. Plusieurs concerts sont aussi prévus tous les jours (jusqu’à vendredi 19 avril inclus) de 18h30 à 1h30, pour la plupart sous un chapiteau situé au pied des pistes de Lanslebourg, et dans des styles variés : pop, rock, musique irlandaises, bandas, chanteurs béarnais, jazz, funk-groove… Sans oublier deux séances spéciales au cinéma La Ramasse, mercredi 17 avril à 14h30 (Chamboultout) et vendredi 19 avril à 20h45 (Les Bronzés font du ski), à 5 euros la séance.

Photo de une : Des haies de « pulls rouges » bordent les pistes de compétition, notamment à l’occasion de la « Grande Finale » © Martin Léger