La station de Haute-Maurienne, nichée sur un vaste plateau orienté plein Sud, à 1500 m d’altitude, accueille dimanche 17 janvier l’épreuve individuelle des championnats de France de ski-alpinisme, un peu plus d’un an après avoir servi de cadre à une étape de coupe du monde (en décembre 2019). Au pied de la Dent Parrachée, dans les décors majestueux du massif du Grand Châtelard et de la Fournache, plus de 250 coureurs vont en découdre sur les spots nature de la petite perle de la Vanoise. Parmi eux, à suivre Lorna Bonnel (de La Toussuire, qui a terminé deuxième du championnat de France de sprint, dimanche dernier à Méribel) et Thibault Anselmet (de Bonneval-sur-Arc), grand espoir du ski-alpinisme français, qui a remporté sa première coupe du monde en décembre dernier, ainsi que la Vertical Race et le sprint des très récents championnats de France de Méribel.

Thibault Anselmet, © Agence Kros / Rémi Fabregue

L’accueil de cette compétition s’inscrit dans une véritable volonté de promouvoir le ski de randonnée à Aussois, où un itinéraire permanent (au départ du front de neige, à proximité des pistes de ski alpin, sécurisé à la montée et à la descente) était ouvert tous les jours pendant les vacances, et le reste pendant les week-end de janvier.

Aussois a déjà accueilli les championnats de France individuels de ski-alpinisme en 2018 © A.Magnenot

- Advertisement -