Qu’on se rassure, bien que le téléphérique des Grands Montets soit hors service, le domaine skiable éponyme de Chamonix-Mont-Blanc est bien ouvert. Seul son point culminant à 3300 mètres n’est plus accessible mécaniquement. Pour l’atteindre, il faut chausser les skis de randonnée, avec des pros pour les moins experts, haute montagne oblige.

Le 11 septembre dernier, un incendie ravageait la gare intermédiaire de Lognan mettant hors service, sans doute pour plusieurs hivers, les deux téléphériques assurant la liaison Argentière-Lognan et Lognan-Les Grands Montets. Ce dernier tronçon permet d’accéder au sommet du mythique domaine très prisé des freeriders, au pied de l’aiguille Verte. « La fréquentation du top des Grands Montets ne représente pas plus de 10% du nombre total de passages skieurs sur les Grands Montets, et moins de 2% du nombre total de passages skieurs sur les domaines de Chamonix », temporise Antoine Burnet, directeur marketing et commercial de la Compagnie du Mont-Blanc. En clair, cet hiver, le ski à Chamonix-Mont-Blanc est optimum à 98 %. « Nous perdons momentanément l’accès par téléphérique au top des Grands Montets, mais nous y reviendrons avec une installation à la hauteur du prestige des lieux », promet Antoine Burnet, rappelant que pour accéder aux pistes des Grands Montets, il faut donc emprunter la télécabine 10 places de Plan Joran au départ d’Argentière. Depuis sa mise en service en 2014, elle est la porte d’entrée principale du site.

Départ Bochard aux Grands Montets ©F.Bodet

Le haut en ski de rando

À défaut d’être accessible mécaniquement, le top des Grands Montets se livre cet hiver aux skieurs de randonnée ! Mais attention, c’est un environnement de très haute montagne. Pour les non-experts des peaux de phoque, il faut faire appel à un professionnel de la montagne pour démarrer l’ascension depuis le point haut de la télécabine de Bochard (2766 m) ou du télésiège de la Herse. Un forfait spécial rando donne droit à un accès aux installations télécabines Plan Joran et une montée simple sur la télécabine de Bochard et le télésiège la Herse. Disponible à la vente en caisses.

11
C’est en millions d’euros le montant investi cet hiver sur le domaine des Grands Montets par la Compagnie du Mont-Blanc : création d’un espace débutants et installation d’un six places débrayables à la place des télésièges des Marmottons et de Tabé.

Photo de Une : Le freerider Aurélien Ducroz est un fan des Grands Montets © Q. Iglesis & A.Ducroz