Depuis décembre dernier, les producteurs de la Coopérative laitière du Val d’Arly ont repris une boucherie traditionnelle à Chamonix. Ici, comme dans leurs deux autres points de vente à Megève, les bouchers valorisent une viande de qualité et goûteuse, issue des fermes alentours attachées au bien-être animal. Des artisans toujours promptes à bien conseiller le client pour qu’il se régale !

Située au 156 rue du Docteur Paccard à Chamonix-Mont-Blanc, la boucherie Minié, ex-famille Comte, une grande lignée d’artisans-bouchers chamoniards, a entamé une nouvelle vie sous la houlette des paysans-fromagers de la coopérative du Val d’Arly. Ces derniers ne découvrent pas cette activité puisque dans leur nouveau magasin de vente directe de Megève, ouvert l’an dernier, ils ont déjà créé un vrai rayon boucherie. Ils ont également pris en main la totalité du rayon traditionnel (viande, traiteur et crémerie du Carrefour Contact route nationale de Megève. La structure collective a confié au maître boucher Mohamed Ziani la mission de développer ce créneau porteur. La structure compte six bouchers, dont deux dédiés à la nouvelle adresse de Chamonix : Tanguy Chatelet-Cachat, chef-boucher et Matteo Fascina, second boucher.
Cette diversification de la coopérative du Val d’Arly s’inscrit dans la volonté de ses acteurs d’assurer une meilleure valorisation des produits des éleveurs locaux, en évitant les intermédiaires. C’est aussi un vrai gage de qualité pour les consommateurs, demandeurs de vente directe.
Les élevages à taille humaine et respectueux de l’environnement font vivre la ruralité dans les territoires enclavés de montagne ou semi-montagne. Leur cadre préservé est propice au bien-être animal, dont se soucient particulièrement les éleveurs avec lesquels les bouchers de la coop travaillent en étroite collaboration.

Bien-être animal

“La viande de porc que nous vendons par exemple provient de chez Angèle Morand et Aurélien Duvillard, producteurs à Megève, qui vouent une véritable passion à leur métier et à leurs animaux”, souligne Mohamed Ziani. Ces deux éleveurs veillent non seulement à leur alimentation mais aussi à leur confort ( élevage sur aire paillée et en pleine air) et à leur santé chaque jour de l’année.
Ce mode d’élevage extensif -par opposition à l’élevage intensif-, l’abattage éthique des bêtes et le savoir-faire des bouchers de la coopérative, favorisent la production d’une viande de grande qualité, équilibrée et persillée à souhait.
“Être boucher de proximité va au-delà du simple acte de vente”, explique le Monsieur Boucherie de la coopérative du Val d’Arly, dans le métier depuis plus de 10 ans. “Technicité, créativité, précision, rigueur, convivialité sont le quotidien de l’artisan boucher qui connaît ses produits, et qui, après les avoir travaillés (désosser, découper, trancher) et mis en valeur dans sa vitrine, est capable de bien conseiller ses clients”.
Un doute sur le temps de cuisson, un manque d’idée pour accommoder ou accompagner telle pièce de viande ou la conserver ? A Chamonix, Tanguy et Mattéo, ou leurs confrères de Megève, incollables sur ces questions, sauront vous répondre !

- Advertisement -