Dix hectares arborés, des montagnes toutes de blanc vêtues à l’horizon, un torrent mélodieux, un air frais qui revivifie… Bienvenue au parc thermal de Saint-Gervais-Mont-Blanc ! Cet écrin de verdure, où la neige s’invite à tout moment à cette époque de l’année, offre une première reconnexion à la nature. Et elle fait déjà un bien fou en ces temps de Covid-19.

Blotti au fond du parc, l’établissement thermal a pu rouvrir ses portes depuis mi-décembre, avec une offre adaptée aux consignes sanitaires.
Si la boutique et les cabines de soins esthétiques de l’institut fonctionnent normalement (de 11h à 17h30 hors vacances scolaires en raison du couvre-feu), le spa est lui ouvert partiellement. Mais c’est mieux que rien ! Et cela notamment grâce à ses espaces extérieurs, qui se sont largement étoffés depuis 2018.

etablissement thermal saint gervais
Les thermes tout enveloppés de blanc ! ©P.Deloche

Ainsi, quatre bassins d’eau thermale de 34°c à 38°c et quatre saunas sont accessibles en plein air. « Notre prestation actuelle est la même que celle que nous avons proposée avec succès aux vacances de fin d’année », explique Élodie Lombardot, directrice marketing et commercial des thermes. «Elle comprend une heure trente de soins dans lesquels nous glissons 30 minutes de soins individuels souverains (un bain thermal de 15 min + une pulvérisation thermale de 15 min) et une heure de spa extérieur pour profiter de nos différents bassins et saunas ».

L’accueil est pour l’heure limité à environ 40 personnes simultanément dans les deux espaces. «Nous ne pouvons toujours pas recevoir de mineurs. Les prestations famille et bébé sont donc suspendues jusqu’à nouvel ordre», regrette la directrice, suspendue aux annonces administratives pour élargir ou non les plages horaires du site aux vacances scolaires de février qui approchent.

sauna thermes saint gervais
Dans les espaces extérieurs, quatre saunas sont accessiblest et autant de bassins à températures de 34 à 38°c ©Jérôme Galland

Quant aux trois nouvelles cures courtes spécial post-confinement concoctées pour 2021, et dont la première devait démarrer début février, leur lancement est reporté en mars, sous réserve d’autorisation sanitaire. Elles ciblent les problèmes de peaux et respiratoires générés par le port du masque, le manque d’activité physique, l’apathie ou encore la baisse des défenses immunitaires.

- Advertisement -