Cofondées et dirigées depuis 2014 par Catherine Destivelle, grimpeuse et alpiniste française, les Éditions du Mont-Blanc ne cessent d’enrichir leur catalogue. Et ça tombe bien à l’heure du confinement pour cause de Covid-19 qui s’étire en longueur !

Avec pas loin de 60 ouvrages à son actif, l’éditrice basée en vallée de Chamonix, fait partager sa passion des sommets par la voie de la lecture. Ses livres, toujours des coups de cœur, s’adressent à un public loin d’être forcément féru de montagne.

Parmi les derniers ajoutés au catalogue, plongez dans les pages de Muztagh Ata de Françoise Cadoux qui vous entraîne sur l’un des plus hauts sommets du Pakistan (7546m), puis au Tibet. « Un livre inspirant pour appréhender avec distance et humour toutes les situations, y compris les plus délicates, et un exemple d’ouverture et d’écoute pour mieux comprendre le monde qui nous entoure ».

Ici Elvira, vous m’entendez ? de l’Italienne Linda Cottino, est un autre récit captivant sur une tragédie oubliée du grand public, survenue en 1974 au Tadjikistan, alors l’une des 15 républiques membres de l’Union soviétique. Une cordée de huit femmes a tenté à l’époque de traverser le versant septentrional du pic Lénine (7 134 m) dans la chaîne du Pamir, au nord de l’Himalaya. Les huit alpinistes, emmenées par Elivra Sergeevna Shataeva, membre du fameux Spartak de Moscou et alpiniste chevronnée, vont y perdre la vie sur le chemin du retour, piégées par une violente tempête. Retour sur un naufrage encore nimbé de mystère dans lequel la hiérarchie masculine, l’idéal du collectif, l’idéologie ou encore l’aveuglement sont convoqués.

A commander sur le site des Éditions du Mont-Blanc

Quatre nouveaux livres numériques

La maison d’édition haut-savoyarde propose également quatre nouveaux e-books en ce printemps de confinement. Pratique et pas de problème logistique en perspective, ni de contamination virale possible !

Le murmure des cimes de Daniel Grévoz – Anéanti par la guerre des tranchées, Germain se réfugie dans ses montagnes où il ne communique plus qu’avec les pages de son carnet intime. Un livre sur le confinement fort à propos.

Everest, l’arête ouest de Thomas F. Hornbein – un grand classique de la littérature de montagne aux États Unis.

Everest, la première ascension de Harriet Pugh Tuckey – L’histoire inédite de Griffith Pugh, le physiologiste qui la rendit possible. Un livre multiprimé.

High crimes, le destin de l’Everest à l’ère de la cupidité de Michael Kodas ou comment l’arrivée de riches alpinistes à la recherche du grand frisson a amené la criminalité sur le toit du monde. Un ouvrage élu en 2008, meilleur livre de non-fiction par le prix USA Book News’ National Best Books Awards.

Bonne lecture !

Photo de Une : Catherine Destivelle, l’alpiniste qui partage sa passion de la montagne via la voie des livres © DR

- Advertisement -