Après une première très concluante l’an dernier, l’art contemporain revient cette saison au Domaine de découverte de la Vallée d’Aulps, entre Thonon-les-Bains et Avoriaz. “Cette proposition d’avoir une autre vision des lieux par le prisme d’œuvres d’aujourd’hui plaît beaucoup”, constate David Piget, le directeur de ce site patrimonial du Chablais. Pour cette seconde édition, c’est le thème du végétal qui a été retenu, une évidence ici entre la nature environnante et les jardins cultivés.

Enclore, l’œuvre éphémère créée à l’abbye d’Aulps par Marie-Hélène Richard, spécialiste du land art ©DDVA

Le Domaine de découverte a invité deux artistes : le peintre drômois Joël Gangloff et la spécialiste du land-art originaire de Loire-Atlantique Marie-Hélène Richard. Le premier a investi la salle réservée aux expositions temporaires avec une dizaine de ses grandes toiles colorées, figurant broussailles et enchevêtrements de plantes. Elles entrent en résonance avec les vestiges de l’ancienne abbaye que la végétation aurait cachées sans leur sauvegarde. Sa consœur s’est emparée de l’espace extérieur où se situait autrefois l’ancien cloître, matérialisé aujourd’hui par des carrés de végétaux. Elle a composé une œuvre éphémère à partir de l’assemblage de branches de noisetiers prélevées à proximité, baptisée Enclore. Un clin d’œil à son emplacement qui était jadis le point de convergence des moines et dont cette création va progressivement bloquer l’accès aux hommes pour le rendre à la nature. Minimaliste et poétique !

Ouvert 7/7 du 15 juin au 15 septembre, de 10h à 19h. Entrée adulte 7€

Mémoire du paysage ©Joël Gangloff
- Advertisement -