Du 11 au 21 janvier, deux concours internationaux de sculptures sur glace et sur neige transforment Valloire en galerie d’art à ciel ouvert. Les plus grands artistes en la matière y rivalisent de créativité pour surprendre le spectateur. Immersion dans la capitale de l’art éphémère de montagne.


Sur les chemins du baroque, Valloire inspire depuis toujours les orfèvres en tous genres. Si les sculpteurs en dorure sur bois y ont jadis fait des merveilles (lire ci-dessous), ceux du XXIe siècle sculptent l’or blanc avec autant de brio. À la mi-janvier, deux grands rendez-vous leur sont dédiés, avec un lever de rideau sur le 30e Concours international de sculptures sur glace. Du 11 au 14 janvier, nuit et jour, sur le site des Verneys, une vingtaine de candidats s’engage dans une course contre la montre… et les aléas climatiques, car seule Dame nature décide de la longévité des œuvres !

Le Trinoceros de Sébastien Desca Dieu et Sophie Bertrand ©Xavier Aury/OT Valloire

Disqueuses, meuleuses, échelles sont à leur disposition pour ciseler de gigantesques blocs de glace et en extraire leur chef d’œuvre. Au terme de quatre jours de création, le jury rend son verdict, pour une remise des prix très attendue. « Cette année, la magie blanche va d’autant plus opérer qu’il s’agit d’une édition anniversaire », se réjouie Emmanuelle Lacoste, directrice de l’Office de tourisme.
La nuit tombée, l’exposition rayonne sous les feux d’un son et lumière onirique, doublé d’un feu d’artifice. De quoi tenter le spectateur désireux de s’essayer à cet art éphémère aux côtés d’un professionnel lors de deux ateliers, les samedi 5 et dimanche 16 janvier.


Un concours unique en France
Autre décor quelques jours plus tard, avec cette fois le 39e Concours international de sculptures sur neige. Du 18 au 21 janvier, le challenge oppose dix-sept équipes composées de trois sculpteurs venus de l’Europe entière. Seuls neuf pays au monde, dont la France avec Valloire, organisent un tel événement. Armés de pelle, de taloche et autres outils personnels… les artistes s’attaquent à d’immenses blocs de neige qu’ils vont transformer en œuvres, elles aussi plus ou moins éphémères selon les conditions météo.
Point culminant de la saison touristique, ce concours attire chaque année des milliers de visiteurs au cœur du village. La magie blanche s’achèvera par une descente aux flambeaux, un feu d’artifice et un concert gratuit donné par un groupe québécois.

Anne-Laure Biston

Notre-Dame-de-l’Assomption : D’or et de glace
Véritable joyau artistique sur la route du col du Galibier, l’église paroissiale de Valloire, Notre-Dame-de-l’Assomption, renferme huit somptueux retables baroques, dont un classé au titre des monuments historiques. Idéalement située au cœur de la station-village, elle fait partie d’un circuit, Les Chemins du baroque, à découvrir à pied ou à raquettes. Poussez les portes de cet édifice montagnard, vous y découvrirez une représentation flamboyante du paradis. Ces œuvres séculaires font écho à celles, plus éphémères, des artistes de l’or blanc en compétition.

©B.Grange/OT Valloire

A découvrir avec Jacky Martin, guide du patrimoine Savoie-Mont-Blanc (réservation auprès de l’Office de tourisme : Tél. O4 79 59 03 96).

- Advertisement -