Les samedis suivant la Saint-Jean et la Saint-Jacques, soit le 27 juin et le 25 juillet cette année, les sommets dominant Sallanches s’illuminent simultanément, offrant un spectacle féérique depuis la vallée.

« C’est une tradition qui remonte à au moins quarante ans », explique Roger Oudin, l’actuel président du Ski Club de Sallanches, qui coordonne ces illuminations. « A l’époque, les anciens montaient du bois sur leur dos jusqu’aux différents sommets pour allumer des bûchers. Aujourd’hui, on fait ça avec des torches de descentes aux flambeaux».

Les bénévoles investissent une quarantaine de sommets situés à 1600 mètres d’altitude ou plus (les Quatre Têtes, la pointe Percée, la Montagne du Véran…) à l’occasion de la Saint-Jacques. « Pour la Saint-Jean, il n’y a qu’une trentaine de points, mais les communes voisines – Megève, Cordon, Combloux, Passy… – illuminent aussi leurs sommets », indique Roger Oudin.

Ambiance conviviale

C’est à 22 heures précises que débute le spectacle. « Autrefois, le top départ était donné par un coup de canon du camion des pompiers, mais il n’est malheureusement plus en état aujourd’hui », regrette le président du ski-club. Chaque groupe de bénévoles dispose de trois torches – d’une durée de vie de huit à dix minutes chacune – ainsi que de feux d’artifices pour certains points. « On les embrase les unes après les autres, ce qui permet d’illuminer les sommets pendant environ une demi-heure ». A noter que des bénévoles du Club Alpin Français se chargent d’illuminer les sommets les plus difficiles d’accès.

« Il y a une ambiance très conviviale au sein des groupes. Les amis font venir d’autres amis, les parents emmènent leurs enfants, qui plus tard reprennent le flambeau », note Roger Oudin. Vous souhaitez participer à la fête ? Contactez le président du ski-club pour intégrer un groupe (06 22 28 58 52). Selon les sommets, il faut compter de trente minutes à une heure trente de marche. Vous pouvez aussi profiter de ces illuminations en simple spectateur. « Le meilleur point de vue, c’est depuis le secteur de la salle Léon-Cural, d’où on a une vue à 360 degrés. Sinon, depuis le centre-ville de Sallanches, on voit environ les trois quarts des sommets illuminés».

 

Martin Léger

 

©Sallanches Tourisme

 

- Advertisement -