Du 7 au 12 août, La Toussuire accueille un festival intitulé Le spectacle est dans la rue : principalement du cirque, mais aussi du théâtre, de la musique… Et des ateliers pour s’initier aux arts du cirque, à la danse ou aux percussions. L’esprit du festival : vivant, familial et accessible.

Le mot “vivant” doit revenir d’urgence, dans cette ère où tout se voit et se vit au travers des écrans. Grâce aux spectacles, aux stages de cirque et à la présence des artistes toute la semaine, la proximité est le maître mot du festival”, estime Céline Bulteau, qui organise du 7 au 12 août le festival Le spectacle est dans la rue, à La Toussuire, en collaboration avec l’office de tourisme.

©Dom

Comment ce beau concept se décline-t-il concrètement ? La rue principale de La Toussuire s’anime chaque soir de plusieurs spectacles : cirque, humour, théâtre, danse, mime, marionnette… Parfois dans un joyeux melting pot de tous ces arts voisins et complémentaires, comme le souligne Céline Bulteau : “Le cirque d’aujourd’hui s’ouvre à la danse et au théâtre”.

Des spectacles de jour et en nocturne ! ©Dom

Du côté des artistes invités aussi, l’éventail est large : locaux, nationaux ou internationaux. On peut citer Annaëlle Mo, une circassienne partenaire du cirque Plume, dont le spectacle familial intègre contorsion et hula hoop. Ou encore Céline Bulteau, qui présente un spectacle intitulé Si tu n’étais pas là. La rencontre improbable entre une personne très petite et une autre montée sur des échasses donne lieu à des situations comiques, et engendre une réflexion sur le thème de la différence : “un voyage vers le regard de l’autre”.

Tous les spectacles sont gratuits, avec une participation au chapeau : “On ne met pas de barrière financière ni culturelle, pour être accessible à tous”, précise l’organisatrice.

Les artistes font intervenir le public ©Dom

Une optique de partage

Très éclectique, le festival intègre aussi une soirée cinéma, le mardi 9 août, avec la projection à 21 heures du documentaire Dans les pas du bouquetin, de Guillaume Collombet. Un échange avec le réalisateur est prévu après la projection.

Deux concerts donnent une tonalité musicale aux festivités : la chanteuse Isatis le mardi 9 août, et le duo Père et Fils le vendredi 12 août.

La photo est également conviée, avec notamment une exposition consacrée aux sans-abri, intitulée L’abri de nos regards. Une visite guidée de l’expo est assurée par son auteur, le photographe Geoffrey Serguier, les 7 et 12 août, à 18 h 30.

Toujours dans une optique de partage, le festival propose des ateliers et des stages, sous le chapiteau implanté devant l’office de tourisme.

Du théâtre, de la musique et aussi des artistes circassiens participent au festival de La Toussuire ©Dom

Côté stages, trois thèmes : arts du cirque, percussion et danse urbaine. Ils sont animés par des professionnels de chaque discipline, qui ont à cœur de faire découvrir leur univers à tous les publics, à partir de 6 ans. 80 € les cinq séances (1 h 30 chaque jour).

Des ateliers de cirque sont également proposés toutes les après-midis, de 14 à 16 h. 15 € l’atelier.

Alors, à vous de jongler avec toutes ces réjouissances !

Jeanne Palay

Inscription aux stages à l’office de tourisme : 04 79 83 06 06.

www.festivallespectacleestdanslarue.com

photos ©Dom

- Advertisement -