Ars Sonora® «Frontière», la sculpture musicale financée en partie par mécénat culturel, rythme désormais la vie du village de Châtel avec ses 26 cloches et des jeux de lumière par LED. Ce carillon insolite, dont le nom évoque la situation géographique de la station voisine de la Suisse, a été réalisé par la célèbre fonderie Paccard, sur une idée de l’artiste Jean-Marc Bonnard. Il constitue d’ailleurs la dernière œuvre de ce sculpteur-designer, fondateur de la biennale de design de Saint-Étienne, décédé en mars 2018.

Concert pour l’inauguration de Ars Sonora Frontière de Châtel le 4 août dernier  ©Châtel Tourisme

Il aura fallu plus de 4500 heures de travail aux fondeurs pour réaliser les 26 cloches. Celles-ci sont montées sur deux socles en face à face, installés sur la place du village avec vue sur le Mont de Grange, Mont Chauffé, Les Cornettes de Bises, le Chesery…
S’inscrivant dans le patrimoine campanaire, cet instrument de musique peu banal, également clin d’œil à la tradition pastorale, s’utilise manuellement et électroniquement via un clavier piano, mais aussi à distance par télécommande avec une centaine de mélodies du répertoire classique et de la variété. Un livre et une exposition permanente dédiés devraient voir le jour pour expliquer sa création et son fonctionnement au grand public.
En décembre dernier, la station des Arcs en Savoie s’est offerte une sculpture musicale Ars Sonora® de 19 cloches pour ses 50 ans. Morzine en possède une également de 19 cloches depuis 2014.

© Châtel Tourisme