Après le Musée Dauphinois à l’automne dernier, le plasticien Simon Augade a passé six semaines en résidence dans celui d’Arcabas en Chartreuse pour le deuxième volet de sa carte blanche en lien avec la saison culturelle L’appel de la forêt en Isère.

Il a donné vie à une nouvelle œuvre monumentale, baptisée Fondement(s), réalisée avec le concours de l’AOC Bois de Chartreuse et de nombreux partenaires locaux. Sa poutre-arbre d’environ 12 mètres de haut est un clin d’œil à la colonne, élément architectural des églises, mais symbolise aussi l’élévation.

Simon Augade a conçu Fondement(s) avec du bois AOP de Chartreuse

Ce geste artistique remarquable interpelle les passants ou les promeneurs qui n’auraient pas identifié le musée. “Cette médiation est une invitation à pousser sa porte et à découvrir ce qu’il abrite à l’intérieur”, explique Pascale Chaumet, qui constate combien Fondement(s), suscite des questionnements. Cette oeuvre devrait rester en place au moins jusqu’en juin 2024.

L’actualité du musée cet été, c’est aussi l’exposition temporaire Les Abstraits d’Arcabas (jusqu’au 23 mars 2023), consacrée aux recherches de l’artiste chartroussin sur les figures abstraites. Elles sont largement représentées dans l’église-musée de Saint-Hugues-de-Chartreuse, notamment dans son bandeau supérieur appelé Le Couronnement. On les retrouve également dans les fonds de ses tableaux figuratifs. Pendant l’été, visite guidée du musée tous les dimanches matin à 11 heures (3,80€) et ateliers créatifs les mercredis à 15h.

Abstrait dit Symbole-d’une révolution © avec l’aimable autorisation des ayants droits
- Advertisement -