C’est un rendez-vous très attendu qui se tient ces 23 et 24 septembre dans un format semi-virtuel, à l’initiative de 2TM (Transition des territoires de montagne) et de Mountain Wilderness. Lancés à Métabief en mars dernier pour répondre aux enjeux climatique, économique ou encore sanitaire auxquels sont soumis les territoires de montagne, les Etats généraux de la transition du tourisme entendent faire dialoguer et coopérer l’ensemble de l’écosystème montagnard. Une démarche à saluer, tant les acteurs sont divers (associations environnementales, aménageurs, élus, institutions, fédérations sportives, agriculteurs…) et leurs intérêts parfois divergents sur l’évolution du tourisme de montagne. Une activité génératrice de revenus (15% du tourisme en France) et d’emplois (120 000), mais pas sans impact sur un milieu fragilisé par le réchauffement climatique.

Parrainées par la biathlète Marie Dorin-Habert et le traileur et skieur-alpiniste Kilian Jornet, ces deux journées de rencontres multiterritoriales (une quarantaine de massifs participent) s’inscrivent dans le cadre de la présidence française de la Stratégie de l’Union Européenne pour la Région Alpine (SUERA).

Au menu, des séances plénières avec des experts et la participation de trois secrétaires d’État, Jean-Baptiste Lemoyne, Joël Giraud et Bérangère Abba, des conférences, un village virtuel des initiatives exemplaires (une cinquantaine), une trentaine d’ateliers d’intelligence collective en présentiel dans les territoires… Le grand public est invité à suivre et interagir (chat) en se connectant à la plateforme digitale dédiée aux EGTT d’où chacun pourra suivre les conférences, entrer en contact avec des participants, suivre les plénières captées depuis les studios de Mont-Blanc Médias près d’Annecy. Toutes les conférences seront en replay pendant un an et un livre blanc sera également publié et remis aux autorités.
Inscription pour participer ici

- Advertisement -