La Talemelerie est une adresse réputée à Grenoble et à Chambéry pour qui aime le bon pain, les viennoiseries généreuses et le snacking goûteux ! La boulangerie artisanale fondée en 1996 par François Bazès et Franck Moriot, responsable de la production, a revisité avec succès un métier traditionnel. A l’époque, flûtes, baguettes et éventuellement couronnes au pain blanc, constituent l’essentiel de l’assortiment des boulangeries-pâtisseries traditionnelles.

Hommes du sérail -petit-fils de boulanger et fils de minotier pour le premier, boulanger depuis quatre générations pour le second-, les deux associés de La Talemelerie décident de marier savoir-faire manuel, qualité des matières premières, créativité, merchandising et science de la prévision des ventes. Ils font le pari que le consommateur est prêt à payer plus cher pour un pain de qualité.
Deux décennies plus tard, 3000 clients plébiscitent chaque jour la quarantaine de variétés de pain et la trentaine de viennoiseries sortant des fournils de la maison, des produits façonnés à la main. L’affaire emploie aujourd’hui 70 personnes et compte huit magasins : cinq dans le centre-ville de Grenoble, dont le magasin historique de la place Championnet, deux dans celui de Chambéry et un dernier ouvert l’an dernier à Seyssinet, le premier premier dans une agglomération.


François Bazès envisage d’autres implantations, une fois digéré le million d’euros que l’entreprise vient d’investir ! Soit 20% de son chiffre d’affaires. « Une somme modeste pour l’industrie mais non négligeable pour une société de notre taille », souligne l’entrepreneur confiant dans l’avenir et le talent de l’équipe. Ainsi, 550 000€ ont été dédiés à la création du magasin de Seyssinet, doté d’un fournil complet. 150 000€ ont servi à rénover l’un des deux sites chambériens, le reste finançant la création de la nouvelle identité graphique. Signée Les Ouvriers DuBo et l’agence Baraca, elle a été déployée dans tout le réseau à travers l’habillage des façades, la décoration intérieure, les panières de présentation ou encore le packaging. « Notre nouvelle signature traduit l’intelligence des mains à la base de notre métier de boulanger, depuis la maîtrise des fermentations au façonnage des pains ».
Dans les prochaines semaines, un nouveau pain sans gluten à base de farine de riz rejoindra la gamme existante, dont 20% est bio. A la clé sans doute un autre succès commercial après celui de son pain à burger, sacré vice-champion du monde de sa catégorie l’an dernier. Un « bun » apprécié entre autres des clients du restaurant le Casse-Croûte à Dédé, la Talemelerie réalisant 5% de son chiffre d’affaires dans le circuit de la restauration et de l’hôtellerie.

Pour comprendre pourquoi l’enseigne porte un tel nom !

Du bois du Vercors pour le four

Place Championnet où 10% des pains sont fabriqués, et notamment tous les pains de campagne ainsi que ceux sur « poolish » (alternative au levain), le four à bois centenaire est alimenté par des bûches de hêtre du Vercors. La Talemelerie s’approvisionne auprès des établissements Barraquand à Saint-Laurent-en-Royans, certifiés PEFC, c’est à dire utilisant du bois issu de la gestion durable des forêts de la région. Un bois que l’exploitant drômois sèche grâce à l’aide de panneaux solaires.

Photo de Une : Au centre, François Bazès, dirigeant de La Talemelerie, à gauche son épouse Marianne, en charge des RH et à droite son associé depuis le départ, Franck Moriot, Monsieur Production lors de la conférence de presse à la Brasserie Chavant, maison amie de la boulangerie !