Une page importante se tourne dans le projet d’ascenseur valléen reliant Magland à Flaine, inscrit au Contrat Plan État-Région.

Au terme d’une consultation initiée en avril 2019, le Syndicat mixte Funiflaine, réuni le 26 mars, a retenu le groupement formé par la Compagnie des Alpes – Domaines Skiables (mandataire), Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc (ATMB), l’équipementier Poma et le Crédit Agricole des Savoie (CADS) pour la construction et l’exploitation de cette liaison par câble multisaison. Elle devrait être opérationnelle en 2025.

On attend encore des précisions sur le déroulement des concertations et l’enquête publique qui devrait avoir lieu en 2022, après le rendu de l’étude d’impact environnemental. A ce stade, le début des travaux est envisagé pour 2023.

Ce consortium formera une société dont le capital sera détenu à part égale par chacun des quatre actionnaires, pour porter le projet de ce futur ascenseur valléen et ses aménagements connexes à Magland-Bellegarde (aval), Pierre Carrée (intermédiaire) et Flaine (amont).

carte funiflaine

Le coût de l’investissement, dont le syndicat mixte Funiflaine est le maître d’ouvrage, est de plus de 80M€ hors taxes. Les financements publics concourent à hauteur de 56M€ de ce montant (Département de la Haute-Savoie, la Région, l’État, la CC Cluses, Arve et Montagnes, communes d’Arâches-la-Frasse et de Magland). Le CADS précise qu’il prendra 1/3 de la dette bancaire nécessaire pour compléter le tour de table investisseurs.

Cet appareil structurant pour le territoire, qui fonctionnera à l’année, à vocation à assurer un transport aux personnes et aux marchandises à la fois rapide, sécurisé et propre, dans une vallée régulièrement soumise à des épisodes de pollution aux particules fines.

col de pierre carree
Le col de Pierre Carrée où une gare intermédiaire sera installée ©OT Flaine
- Advertisement -