Le groupe Maulin.ski, exploitant du domaine skiable des Sybelles, et Ossabois, spécialiste de la construction bois modulaire, assemblent actuellement un légo géant de 310 modules en bois dans le ciel de la station de Maurienne ! A la clé de ce montage spectaculaire, la toute première résidence hôtelière en montagne construite à partir de modules de bois. Un procédé jugé plus vertueux qu’une construction classique en raison de l’utilisation d’un matériau biosourcé, renouvelable et majoritairement régional. Les opérateurs annoncent une économie de 30% d’émission de CO2, ainsi qu’une réduction des déchets de l’ordre de 30 à 40% sur le chantier. Et pour cause, les modules bois sont pré-fabriqués hors-site, dans les ateliers d’Ossabois en région Auvergne Rhône-Alpes.

L’un des 310 modules servant à la construction de la résidence ©Alexandre Berard

Des délais de construction écourtés

Cette fabrication en amont présente aussi l’avantage de raccourcir sensiblement les délais. Et cela même avec les deux mois d’arrêt pour cause de confinement imposé par la crise sanitaire en lien avec le Covid-19. «Nous étions en ordre de marche dès avril et, grâce à une augmentation de nos cadences, en mesure d’assurer à notre client une livraison dans les délais initialement convenus », explique Michel Veillon, directeur-général d’Ossabois.
Pour Alexandre Maulin, PDG de Maulin.ski et de la SATVAC, sa filiale en charge des remontées mécaniques du Corbier, la pose quelques jours seulement après la fin du confinement des premiers modules de la future résidence, « est un signal fort pour la reprise de nos activités, le maintien de nos engagements, de nos investissements (Ndlr : dont le nouveau télésiège 6 places débrayable Gaston Express) et l’accueil à la montagne des vacanciers dès cet été ».

Cette future résidence quatre étoiles, baptisée l’Etoile des Sybelles et exploitée par MMV à partir de décembre prochain, ouvre la voie à une construction plus durable dans les stations de ski selon son promoteur. Elle est aussi moins chère, de l’ordre de 10% en moyenne (seulement 5% dans ce cas-ci en raison de ses huit étages).

Elle représente un investissement de 23 millions d’euros, financés à 95% par l’exploitant des Sybelles et 5% Savoie Stations Ingénierie Touristique (SSIT), société d’économie mixte détenue à 74% par le Département de la Savoie.

Photo de Une : Maquette de la résidence dessinée par Hubert Architecture. Elle comptera 8 étages et abritera 99 appartements et suites.

- Advertisement -