Parce que la situation sanitaire est devenue plus fragile au cours des dernières semaines et que chaque jour 2500 nouvelles hospitalisations sont enregistrées et plus de 200 admissions en réanimation sont comptabilisées en France, le Premier ministre a confirmé ce dont on se doutait déjà : aucun assouplissement pour les établissements culturels et de loisirs fermés. Donc pour l’heure, pas de mise en service des remontées mécaniques, au moins jusqu’à la fin du mois de janvier.

Jean Castex annonce qu’il fera un nouveau point sur la situation le 20 janvier avec les acteurs de la culture et de la montagne, soit deux semaines avant le début des vacances scolaires de février, « afin d’étudier une possible ouverture ».

Dix départements principalement de l’est, a indiqué le chef du gouvernement sans les nommer -mais la Haute-Savoie pourrait en faire partie, au regard de son taux d’incidence qui frôle les 200 cas pour 100 000 habitants-, sont susceptibles de voir le couvre-feu avancé à 18 heures et cela à partir de dimanche soir.

- Advertisement -