D’après l’Observatoire du Tourisme d’Isère Attractivité, la saison estivale 2021 (de juin à août) est satisfaisante, avec une fréquentation touristique globale (marchande et non marchande, française et étrangère) en hausse de 5 % par rapport à 2020, mais toutefois à -10 % par rapport à 2019. Le retour des clientèles étrangères de proximité (Belges, Néerlandais et Allemands) a permis de compenser (et même un peu plus) la clientèle française un peu moins nombreuse qu’en 2020.

Si 66 % des professionnels de l’hébergement en Isère jugent l’activité des mois de juillet et août « bonne » à « très bonne », de grandes disparités demeurent en fonction des types d’hébergement. Comme en 2020, les locations de meublés sont les grands gagnants de l’été : + 19 % d’occupation par rapport à la moyenne des quatre dernières années en juillet et + 10 % en août pour les gîtes de l’Isère, et + 6% en juillet et août pour les locations de type Airbnb et Abritel. Les hôteliers ont aussi retrouvé le sourire, 75 % d’entre eux jugeant la fréquentation « bonne » à « très bonne » en juillet et 70 % en août. A l’inverse, les campings, pénalisés par une météo maussade en juillet et par l’instauration du pass sanitaire, ne sont que 44 % à se dire satisfaits de l’activité de la saison. Ils conservent une clientèle majoritairement de proximité (à 40 % originaire de la région AURA, suivie par l’Ile de France et PACA).

La randonnée pédestre a été prisée cet été en Isère © Pierre Jayet

L’été 2021 a été marqué par le retour des grands événements, comme le Trail des Passerelles du Monteynard (3540 coureurs dont 57 % dans le cadre d’un séjour, 14 000 nuitées), l’UT4M, le Festival Jazz à Vienne (61 000 spectateurs aux concerts payants), la Mountain of Hell et le salon Alpe Home (3000 visiteurs) aux 2 Alpes, le Triathlon de l’Alpe d’Huez,etc. De nombreux sites touristiques ont retrouvé leur fréquentation de 2019, avec 39 000 passagers en juillet pour le téléphérique de la Bastille à Grenoble (+ 2% par rapport à 2019), 22 000 visiteurs sur le site de Choranche, 12 200 aux Grottes de la Balme, 8000 au Musée de Grenoble. Les nouveaux équipements ont aussi tiré leur épingle du jeu, avec 3000 visiteurs en 9 jours en juillet pour le Petit Train de la Mure et plus de 7000 visiteurs depuis l’ouverture en juin du Musée Champollion à Vif. Le parc Walibi affiche aussi un bilan de + 30 % sur juillet-août par rapport à 2020 (mais -15 % par rapport à 2019). Les activités outdoor (itinérance, randonnée pédestre et pratique du vélo sous toutes ses formes) ont aussi été largement prisées.

Le Petit Train de la Mure a rouvert le 21 juillet © Département de l’Isère

Pour autant, la consommation globale (dans les commerces, restaurants et prestataire d’activité) est jugée en baisse, la faute principalement au pass sanitaire. Si celui-ci ne semble pas avoir eu de répercussion majeure sur les séjours ni provoqué beaucoup d’annulations, il a en revanche influencé négativement la participation aux activités et animations proposées en stations, ainsi que la consommation dans les bars et restaurants. Interrogés fin août, les restaurateurs isérois sont 70 % à juger leur activité « bonne » à « très bonne » en juin et juillet, ce chiffre chutant à 37 % au mois d’août.

© Pierre Jayet

Au final, si la saison semble avoir été plutôt correcte, seuls 30 % des professionnels du tourisme isérois évoquent un retour « à la normale ». Et ce sentiment mitigé devrait perdurer pour septembre, 60 % des hébergeurs jugeant leurs réservations pour ce mois « mauvaises » à « très mauvaises ».

Le bilan de l’été 2021 en Savoie et Haute-Savoie, c’est ici

Photo de une : © Olivier Genty

- Advertisement -