La SEM Valloire, qui exploite le domaine de skiable de la station la plus au sud du département de la Savoie, vient d’inaugurer deux équipements emblématiques de sa stratégie de reconquête, entamée en 2015. Cette dernière va l’amener à investir quelque 36M€ sur la période 2015-2025 pour répondre à un programme se déployant autour de quatre axes.

Le premier consiste à étendre la saison d’hiver par des ouvertures anticipées en décembre et une skiabilité « jusqu’au bout de la saison » ! L’exploitant met en avant l’altitude de son domaine – 70 % des pistes évoluent au-dessus de 2000 mètres-, et une force de frappe parmi les plus importantes des stations tricolores en matière d’enneigement de culture, avec une capacité de production instantanée de 3200 m3/heure.

L’équipe aux commandes de la SEM Valloire avec à droite Jean-Marie Martin, son PDG

La SEM diversifie également ses activités, notamment l’été, période à fort potentiel pour ce village-station à deux pas du mythique col du Galibier. « Elle mise ainsi sur le développement des activités outdoor génératrices de chiffre d’affaires et qui profitent à l’ensemble du territoire (création d’un e-pass loisirs) », explique Jean-Marie Martin, le PDG de la SEM. Mais enrichir l’expérience client est aussi un principe fort de la saison d’hiver, le ski n’étant plus l’unique motivation des vacanciers. Ainsi, cette saison, le Mountain Kart, activité ludique phare de l’été, débarque dans sa version neige à plusieurs reprises dans la semaine après la fermeture des pistes. Ambiance Mario Kart promet le directeur général délégué Bruno Duval !

Enfin, l’innovation dans tous les champs (technique, économique que commercial), et l’investissement, à raison de 20% par an du montant de son chiffre d’affaires, sont les deux derniers piliers de sa stratégie de développement d’ici à 2028, dénommée ED2I (pour Extension, Diversification, Innovation, Investissement) .

Après avoir upgradé les pistes et son réseau de neige de culture pour afficher aujourd’hui un taux de couverture de 50% de son domaine skiable -quand la moyenne française est inférieure à 30 %,-, l’exploitant remuscle son parc de remontées mécaniques. Depuis le début de l’hiver, le télésiège de Montissot, un six places débrayable Doppelmayr, relie en lieu et place de deux anciens appareils, les massifs de la Sétaz et du Crey du Quart. Alors qu’il fallait auparavant 35 minutes pour effectuer le trajet, il n’en faut plus que sept ! « Cette bête de course », pour reprendre l’expression de Jean-Marie Martin, résiste au vent, offre un embarquement et un débarquement rapides, et surtout peut être empruntée aussi bien à la montée qu’à la descente. Véritable colonne vertébrale en direction de la station de Valmeinier avec laquelle Valloire forme le domaine Galibier-Thabor, le télésiège de Montissot anticipe l’arrivée probable à horizon 2023/2024, du Club Med sur le secteur voisin des Verneys.

Des automates à proximité des départs des pistes pour retirer ou acheter son titre de transport !

Le digital au service de la relation client

À côté de cet équipement structurant de plus de 2 kilomètres, construit en à peine six mois, pour un montant de 8,5 M€, la SEM Valloire a procédé à la refonte complète de son système d’organisation des ventes en ligne et physiques. Objectif pour le délégataire, optimiser le parcours de ventes du client avant son arrivée dans la station et une fois sur place, « forts du constat d’un trafic qui a doublé sur le site Internet de vente en ligne l’hiver, www.valloire.com », explique Thierry Durand, directeur marketing de la SEM Valloire, également directeur de Valloire Réservations. Sur le site marchand de la SEM, les ventes de forfait en ligne ont progressé de 30% l’an dernier.

Au centre du village, un pôle de 7 guichets où le personnel est monté en compétences

Cette réorganisation pour un montant d’un million d’euros s’est traduite par l’installation de nouvelles bornes de retrait et/ou d’achat de forfaits en front de neige sur les différents départs (TC de la Sétaz, TC de la Brive, TS de Moulin Benjamin, TS des Verneys). Au cœur du village, un pôle doté de sept guichets et de deux automates pour une vente 24h/24, est en mesure de répondre aux fortes affluences, avec du personnel de vente aux compétences élargies (conseils et orientation). « Pour le client, le parcours est beaucoup plus simple et fluide, et pour la SEM, développer la vente en ligne permet de sécuriser du chiffre d’affaires avant l’arrivée des clients ». Toujours dans le digital et dans une volonté de faciliter le déclenchement de l’acte d’achat, l’entreprise propose deux nouvelles applications intelligentes mobiles développées par deux startups : Lyko, dans le domaine de la mobilité durable, et Pledg, offrant des solutions de facilité de paiement en ligne (à plusieurs, en plusieurs fois, en différé). Bienvenue pour les budgets serrés !

Inauguration du nouveau télésiège six places de Montissot

À savoir

La commune de Valloire est l’actionnaire majoritaire de la SEM Valloire dont elle est la puissance délégante. Savoie Stations Ingénierie Touristique (SSIT), société d’économie mixte détenue à 74% par le Département de la Savoie, le Crédit Agricole des Savoie et la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes sont également au capital de l’entreprise, dont le CA s’élève à 15 M€ pour un effectif permanent de 35 personnes, 150 l’hiver.

- Advertisement -