Aménagée dans le cadre du projet Zero Emission Valley labellisé et financé par l’Europe et l’Ademe, la station d’H2 renouvelable de Moûtiers est en cours de construction. La pose symbolique de sa première pierre a été faite vendredi 22 octobre. Elle fera partie à terme d’un réseau d’une vingtaine de stations de H2 vert en Auvergne-Rhône-Alpes. La première est en service depuis février dernier à Chambéry avec une capacité de 40kg/jour de H2 vert. Celle de Moûtiers sera la suivante avec, à partir de mars prochain, une capacité de livraison de 200kg/jour à destination des véhicules légers professionnels, avant d’alimenter des véhicules types camion-poubelle, bus, utilitaires ou encore vélos.

«Parce que la mobilité hydrogène permet d’améliorer la qualité de l’air, parce que l’usage de l’hydrogène en montagne est une vraie solution d’avenir, en vallée comme en altitude, Moûtiers devait avoir une des 20 stations H2 du réseau ZEV porté par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Hympulsion », a déclaré Fabrice Pannekoucke, maire de Moûtiers et conseiller régional délégué aux espaces valléens.

De gauche à droite : Lionel Gruffat, directeur du pôle Territoire du Crédit agricole des Savoie, Fabrice Pannekoucke, maire de Moûtiers et conseiller régional, Jean-Michel Amare, président de ATAWEY et Thierry Raevel, président de Hympulsion

La construction de cette deuxième station H2 représente un investissement de 2M€, financé par Hympulsion, société aux capitaux publics et privés créée en 2019 et dans laquelle sont réunis Engie, Michelin, le Crédit agricole et la Banque des Territoires. Cette société implante non seulement les stations sur le territoire, mais elle aide à l’acquisition des 1200 véhicules H2 prévu par le projet ZEV, complétée par des subventions de l’Europe, de la Région et de l’Ademe. Un coup de pouce qui permet de ramener le coût total d’un véhicule électrique à hydrogène au niveau d’un véhicule diesel.

- Advertisement -