Le 9 septembre, Morzine-Avoriaz est devenue la 9e destination française (la 4e en Haute-Savoie) à décrocher le Flocon Vert, un label décerné par l’association Mountain Riders, garantissant l’engagement durable des destinations de montagne sur les questions environnementales et sociales. De la gouvernance aux déchets, en passant par le transport, l’énergie, l’aménagement ou la gestion de l’eau, tout est passé au crible pour distinguer les territoires ayant une politique de transition écologique de pointe. Les actions doivent être menées dans les quatre thématiques suivantes : économie locale, social et culturel, gouvernance et destination, environnement et ressources naturelles.

Camille Rey-Gomez, Présidente de l’association Mountain Riders a remis à Fabien Trombert, Maire de Morzine, et à ses équipes, le label Flocon vert obtenu par la destination Morzine-Avoriaz, en présence d’élus et représentants des Portes du Soleil, de la CCHC, des Offices de Tourisme et de nombreux acteurs économiques du territoire. © DR

Parmi les atouts ayant permis à Morzine-Avoriaz d’obtenir le Flocon Vert, on peut citer le fait qu’Avoriaz soit une station 100 % piétonne (dès sa création en 1966) et qu’elle mise sur la mobilité douce (motoneiges électriques utilisées par l’office du tourisme, partenariat avec Blablacar, quatre bornes de recharge dans la station pour les véhicules électriques, etc). Et Morzine n’est pas en reste, avec une volonté de piétonnisation (un essai a été mené cet été) ou encore la mise à disposition de navettes gratuites. La réalisation d’un diagnostic énergétique sur les bâtiments communaux, une réflexion entamée sur le traitement des bio déchets avec la communauté de communes, la conservation des savoir-faire traditionnels (Morzine est l’un des derniers sites en France pour l’exploitation de l’ardoise, largement utilisée pour les toitures des bâtiments), la mise en place d’aires de protection du tétras-lyre sur les domaines skiables (15 hectares sur Avoriaz et 6 sur Morzine sont ainsi interdits aux skieurs à cet effet), ou encore des conditions de travail favorables pour les saisonniers (les remontées mécaniques et les offices du tourisme privilégient l’évolution interne des salariés et facilitent la polyvalence, grâce à des formations) sont quelques-unes des autres actions mises en place (ou envisagées), qui ont permis de décrocher ce label gage d’un véritable développement durable.

Photo de une : Les équipes de Morzine-Avoriaz ont reçu le label Flocon vert des mains de Camille Rey-Gomez (micro en main, à droite), la présidente de l’association Mountain Riders © DR

- Advertisement -